Les États-Unis espèrent que la Russie n’utilisera pas l’énergie comme un outil politique

Gazprom

Les États-Unis espèrent que la Russie n’utilisera pas l’énergie comme un outil de pression ou une arme dans la politique étrangère, a indiqué mercredi le secrétaire d’État américain Antony Blinken dans une interview accordée à la chaîne de télévision Bloomberg TV.

« La Russie a utilisé par le passé l’énergie comme un outil voire – comme certains le diraient – une arme dans sa politique étrangère. J’espère que nous ne le constaterons pas dans le futur, surtout compte tenu de l’approche de l’hiver« , a-t-il répondu à une question sur la position des pays occidentaux vis-à-vis de leurs relations avec la Russie dans le contexte des prix du gaz élevés.

Selon le chef de la diplomatie américaine, « les prix de l’énergie élevés […] témoignent de plusieurs choses« . « Premièrement, cela indique la nécessité de passer à d’autres sources d’énergie, notamment dans le domaine de l’énergie durable. En même temps, cela témoigne de la nécessité de diversifier les sources d’énergie », a-t-il suggéré.

Les prix du gaz

Le 6 octobre, le prix du gaz en Europe a repris une croissance rapide à l’ouverture de la bourse pour atteindre d’abord 1.500 dollars et dépasser ensuite 1.600 dollars les 1.000 m3. Une correction a cependant été constatée plus tard après un maximum de 1.606 dollars les 1.000 m3.

Le prix du gaz en Europe augmente malgré les informations sur le début des tests de la première ligne du gazoduc Nord Stream 2. Selon les pronostics de Gazprom, l’hiver 2021-2022 sera caractérisé par des chutes de neige et des froids importants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *