International

Le rapport américain sur la politique de Moscou en Ukraine était une provocation

La publication par le Département d’Etat américain d’un document sur la politique de la Russie en Ukraine à la veille des pourparlers entre Sergueï Lavrov et Antony Blinken à Genève était une provocation évidente. C’est ce qui ressort des notes publiées samedi par le ministère russe des Affaires étrangères.

« Le fait même que le Département d’État ait publié de telles « recommandations méthodologiques » à la veille des négociations entre le ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, M. Lavrov, et le secrétaire d’État américain [Antony] Blinken, à Genève, n’est qu’une provocation évidente », nous apprend la note.

Comme l’a fait remarquer la diplomatie russe, depuis le 15 décembre 2021, lorsque Washington a officiellement reçu les propositions russes sur les garanties de sécurité et l’accord sur les mesures de sécurité de la Russie et des pays de l’Otan, il y a eu de la part des États-Unis une tentative évidente de retarder les discussions sur des paramètres spécifiques proposés par la Russie et par différents niveaux et formats d’experts.

« Au lieu de se concentrer sur les réponses aux questions de fond soulevées dans les documents russes, la Maison-Blanche et ses alliés occidentaux ont lancé une campagne de sensibilisation extrêmement toxique qui présente notre pays comme un « agresseur » , un « ennemi de l’Europe civilisée » et une « menace » à la stabilité internationale », a indiqué le ministère. Selon la diplomatie russe, les États-Unis n’ont pas non cessé d’intimider la Russie par des sanctions « visant à faire saigner l’économie nationale ».

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page