Afrique

Le président Kaboré n’a pas été arrêté par l’armée mais est protégé par la gendarmerie

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré n’a pas été arrêté par l’armée, mais est actuellement protégé par la gendarmerie. C’est ce qu’a annoncé lundi le site d’informations Burkina 24.

Selon les informations de ce média en ligne, la gendarmerie protège également le premier ministre et le président du parlement.

Dans la matinée de ce lundi, les agences de presse Reuters et AFP, citant des sources au sein des services de sécurité du Burkina Faso et parmi les diplomates ouest-africains, avaient indiqué que le président Kaboré avait été arrêté par l’armée et était détenu dans l’une des bases militaires du pays.

De son côté, le site d’information leFaso a rapporté que le chef de l’État se trouvait en « lien sûr ». L’armée a en effet pris le contrôle lundi soir de la résidence privée de Kaboré située dans le quartier de la Patte d’oie, dans la capitale Ouagadougou, mais le président n’y était pas lui-même, note le journal en ligne.

Selon ses informations, les négociations se poursuivent entre les autorités légitimes du Burkina Faso et les soldats mutins.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page