Le président de CAF accusé de corruption et harcèlement sexuel - 237online.com
Afrique

Le président de CAF accusé de corruption et harcèlement sexuel

Réunie en comité exécutif jeudi dernier en marge du tirage au sort de la CAN 2019, la Confédération africaine de football (CAF) décidait de révoquer son secrétaire général égyptien Amr Fahmy, remplacé par le Marocain Mouad Hajji.

Et lundi, Reuters a lâché une bombe en expliquant que Fahmy était tout simplement devenu trop gênant, lui qui a envoyé une lettre à la FIFA le 31 mars en chargeant lourdement le président de l’instance panafricaine, Ahmad (photo).

Fahmy l’accuse d’une part de corruption en affirmant que son ancien patron lui aurait demandé de verser 20 000 dollars de pots-de-vin sur les comptes des présidents des fédérations nationales africaines. L’Egyptien pointe aussi du doigt le contrat noué avec la société française Tactical Steel avant le CHAN 2018. En début d’année, le bihebdomadaire algérien Botola avait déjà évoqué cette affaire en expliquant qu’Ahmad a rompu unilatéralement le contrat avec Puma pour signer avec cette société un accord totalement désavantageux coûtant 830 000 $ de plus à la CAF par rapport à la marque au félin. Il faut dire que Tactical Steel appartiendrait à un proche du dirigeant…

Fahmy fait par ailleurs état d’usage personnel de fonds de la CAF puisqu’Ahmad aurait dépensé environ 400 000 dollars en achats de voitures en Egypte et à Madagascar… Enfin, l’Egyptien accuse Ahmad d’harcèlement sexuel dont se seraient plaints 4 employées de la CAF. Contactée par Reuters, l’instance panafricaine a indiqué ne pas être au courant de ces accusations, niant donc que celles-ci puissent être à l’origine du limogeage de Fahmy. De son côté, la Commission d’éthique de la FIFA a refusé de préciser si une enquête avait été ouverte.

Commenter avec facebook

Source
Afrik.foot.com
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer