Le ministre Mouelle Kombi écrit à Joël Matip, vainqueur de la C1 : « vous avez fait honneur au Cameroun, votre patrie »

Matip

Fidèle à sa logique d’adresser des félicitations aux talentueux sportifs camerounais évoluant à l’étranger, le ministre Narcisse Mouelle Kombi a adressé ce 05 juin, une lettre à Joël Matip, sociétaire de Liverpool FC (Angleterre) et vainqueur de la Champions League européenne édition 2019, le 01 juin dernier.

« Cher Monsieur,

Liverpool, votre prestigieux Club de Football a remporté le 1er juin à Madrid en Espagne, la 64e édition de l’UEFA Champions League devant Tottenham Hotspur Football Club.

Au cours de cette rencontre vous avez fait preuve d’un fighting spirit qui a contribué de manière déterminante à la victoire de votre redoutable équipe.

A travers votre performance, vous avez consolidé aux du monde vos qualités de sportif exceptionnel, vous avez fait honneur au Cameroun, votre patrie.

Aussi, me plait-il de vous adresser les vives et chaleureuses félicitations du Gouvernement de la République, ainsi que celles du mouvement sportif national auxquelles je joins les miennes propres.

Tout en souhaitant vous voir remporter d’autres victoires prestigieuses au cours de votre belle carrière, je vous prie de croire, Cher Monsieur, à l’expression de ma parfaite considération. », a écrit Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Sports et de l’Education physique.

Pour rappel, lors de cette rencontre, le Camerounais a été passeur décisif sur le deuxième but de sa formation, qui a fait soulever la « Coupe aux grandes oreilles », pour la sixième fois de l’histoire à son Club, contre Tottenham Hotspur Football Club (2-0).

Malheureusement, malgré son talent, Joël Matip ne fait plus partie de l’équipe nationale du Cameroun. Il avait rappelé qu’il ne viendrait plus en sélection, après le Mondial 2014 au Brésil. Lors de cette compétition, il avait d’ailleurs été le seul buteur du Cameroun, après trois matches, trois défaites et 09 buts encaissé.

A la suite de cette Cameroun désillusion et au regard du désordre interminable qui minait l’équipe, le fils du pays avait pris du recul.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *