Le Mali a fait défaut sur l’émission des obligations d’État

Assimi Goita

La République du Mali a fait défaut mercredi sur l’émission des obligations d’État d’un montant total de 4,67 millions de dollars, a annoncé l’agence Reuters an citant une déclaration du ministère malien des Finances.

« En raison de ces restrictions et bien que les réserves financières soient suffisantes, la banque centrale n’a pas procédé au remboursement d’obligations prévu pour le 28 janvier », a indiqué le ministère relayé par Reuters. Dans le même temps, il a ajouté que le Mali procèderait au règlement de sa dette dès que les sanctions imposées contre le secteur financier national par la Communauté économique des pays de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) seraient levées.

Le 9 janvier, un sommet extraordinaire de la Cédéao s’est tenu à Accra, la capitale du Ghana. Ses participants ont adopté un nouveau volet de sanctions contre le Mali, les dirigeants militaires du pays et le gouvernement pour avoir refusé d’organiser des élections présidentielles et parlementaires en février cette année. Il s’agit notamment de la fermeture des frontières terrestres et aériennes avec le Mali, de l’imposition d’un embargo sur les transactions financières et commerciales, à l’exception des biens essentiels. Les avoirs de l’État malien sont gelés dans les comptes des banques publiques et commerciales des pays de la Cédéao.

Le Mali a connu deux coups d’État militaires depuis août 2020. Lors du premier, qui a eu lieu le 18 août 2020, le président Ibrahim Boubacar Keïta a été démis du pouvoir. Un groupe de militaires dirigé par le colonel Assimi Goïta a nommé Ba N’Daou président par intérim du Mali. Cependant, le 26 mai 2021, il a été démis de ses fonctions par le même groupe de militaires et, par décision de la Cour constitutionnelle du Mali, M. Goïta a été nommé chef de l’État pour une période de transition. Le Mali est actuellement soumis à des sanctions de la part de Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest qui demande aux dirigeants militaires de rétablir rapidement le régime civil de gouvernement et de tenir des élections.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *