Le Japon et la France commencent à évoquer les conditions d’exercices militaires réguliers

Japon et la France militaire

Le Japon et la France ont entamé lundi des discussions informelles sur la possibilité de conclure un accord créant les conditions d’exercices militaires conjoints réguliers, a rapporté l’agence Kyodo.

Selon l’agence, les négociations sont menées de manière non officielle. Le ministère japonais des Affaires étrangères a refusé de commenter cela comme un début de contact entre Tokyo et Paris.

Pour rappel, selon les médias, il était prévu d’évoquer un accord pour l’envoi de personnel militaire, la livraison d’armes et de munitions pour des exercices conjoints, l’échange d’informations classifiées, l’approvisionnement mutuel en carburant et autre soutien technique. Le Japon a actuellement de tels accords avec les États-Unis, l’Australie, le Royaume-Uni et l’Inde.

En mai de cette année, des exercices trilatéraux des forces armées américaine, japonaise et française France et du Japon ont eu lieu sur l’île de Kyushu, au sud-ouest du Japon. Un atterrissage d’assaut aéroporté à partir de navires de guerre a été pratiqué.

Des unités d’élite américaines, françaises et japonaises des forces armées ont également élaboré des interactions dans la conduite de combats en milieu urbain. Au cours de cette opération, avec la participation d’environ 220 combattants des forces spéciales, a été pratiquée une simulation de débarquement sur des îles reculées de la mer de Chine orientale contrôlées par le Japon, dont certaines sont revendiquées par Pékin.

En outre, les navires de guerre des trois pays ont organisé des exercices conjoints en mer de Chine orientale. La marine australienne y a également participé.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *