Le gouvernement éthiopien a repris le contrôle de la ville de Lalibela

La ville de Lalibela.png

Les unités fédérales éthiopiennes ont libéré la ville de Lalibela, située dans la région d’Amhara, au nord du pays, des rebelles du Tigré. C’est ce qu’a rapporté dimanche l’agence de presse Reuters, citant la télévision publique éthiopienne.

Selon ses données, des images ont été diffusées montrant le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères éthiopien Demeke Mekonnen en visite à Lalibela. Il n’a pas été précisé exactement quand les forces gouvernementales avaient libéré la ville.

Les rebelles du Tigré se sont emparés de Lalibela le 12 décembre pour tenter de se placer derrière les unités fédérales en marche. Cependant, les unités gouvernementales ont maintenant repris le contrôle de cette ville d’importance stratégique.

Lalibela est célèbre pour ses anciennes églises chrétiennes sculptées dans la pierre. Les églises ont été déclarées site du patrimoine mondial de l’UNESCO. La ville compte 18.000 habitants. Il existe un grand aéroport près de Lalibela qui est également utilisé par l’aviation militaire.

Les unités fédérales ont lancé une offensive majeure contre les forces du Tigré le 25 novembre. Au cours de celle-ci, les unités gouvernementales ont repris le contrôle de plus de 30 villes dans les États d’Amhara et d’Afar, forçant les unités insurgées à se replier vers le nord, à la frontière administrative du Tigré. Le 12 décembre, les insurgés ont tenté une contre-attaque et remporté quelques succès dans plusieurs secteurs de la ligne de front. Cependant, les forces gouvernementales, après plusieurs jours d’accalmie, au cours desquels elles ont redéployé un certain nombre d’unités, ont repris leur progression vers le nord, atteignant la frontière du Tigré.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *