Le dialogue sur les garanties de sécurité doit se dérouler dans le cadre de l’OSCE (Berne)

OSCE

La Suisse a bien reçu la lettre du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov sur les garanties de sécurité et en a pris acte. C’est ce qu’a déclaré samedi à TASS le porte-parole du ministère suisse des Affaires étrangères Valentin Clivaz. Il a souligné que les discussions sur les préoccupations de Moscou pouvaient se poursuivre dans le cadre de l’OSCE.

Le président de la Confédération suisse Ignazio Cassis qui exerce aussi les fonctions de chef de la diplomatie suisse « a bien reçu la lettre », a indiqué M. Clivaz. « Dans cette lettre, le ministre russe des Affaires étrangères a expliqué les idées russes sur l’architecture de la sécurité européenne. Nous avons pris acte du point de vue du ministre Lavrov », a ajouté le porte-parole. Selon lui, puisque dans la lettre, il est question des décisions de l’OSCE, cette organisation « pourrait servir d’un bon terrain de discussion pour évoquer les préoccupations de la Russie ». « La présidence polonaise à l’OSCE entamera le dialogue la semaine prochaine. La Suisse soutient cette approche », a conclu M. Clivaz.

Sergueï Lavrov a envoyé le 28 janvier aux chefs de la diplomatie américaine et canadienne, aussi bien qu’à certains ministres européens des Affaires étrangères une lettre sur la sécurité indivisible.

Le 17 décembre dernier, le ministère russe des Affaires étrangères a publié des projets d’accords russes sur les garanties de sécurité que Moscou attendait de la part de Washington et de l’Otan. Des consultations sur ces questions se sont déroulées le 10 janvier à Genève, se sont poursuivies le 12 janvier à Bruxelles à la réunion du Conseil Otan-Russie et le 13 janvier à Vienne à la réunion de l’OSCE.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *