Politique

Le Cameroun s’engage à protéger l’image de la CAF et de son Président Ahmad

A eu lieu ce jour à Yaoundé la 22ème session du COMIP – CAN (Comité Central d’Organisation) de la CAN 2019 présidée par le Premier Ministre Chef du Gouvernement et Président du COMIP CAN.

Un seul point à l’ordre du jour: l’exposé du MINSEP suite au retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun. Exposé d’une lucidité et d’une clarté TOTALE – Débats et échanges francs et sincères. Constat clair qui sort de la bouche de TOUS et principalement des Ministres maîtres d’ouvrage présents = NOUS NE POUVIONS PAS ORGANISER LA CAN 2019 à cause de nous même à 80% au moins. L’exposé du MINSEP est clair et surtout INDISCUTABLE avec des constats unanimes. Une partie de ma blessure et de mon combat est atteint. Qu’on arrête d’accuser la CAF !!! C’est à nous de faire une évaluation objective de nos manquements et des dysfonctionnements qui ont conduit à cet échec humiliant pr tirer toutes les leçons.

Les principales résolutions de la réunion de ce jour

  1. Le MINFI a fait une proposition qui a été adoptée à savoir qu’on fasse d’abord l’inventaire de tous les chantiers et prestations en cours pour savoir lesquels relèvent directement et expressément du cahier des charges car selon lui il constate qu’on lui demande de payer des choses qui ne sont pas exigées ds le cahier des charges de la CAF et qu’on s’est engagé sur des travaux qui n’étaient pas demandées ni nécessaire. Toutes choses qui ont alourdi la tâche et mis une pression énorme sur nos ressources. Il a pris l’exemple du financement des autoroutes et de la demande d’achat de nouveaux avions pour Camair-Co ou de nouvelles locomotives à la CAMRAIL ou encore la construction de 8 hôpitaux de référence, etc…tout ceci au nom de la CAN.
  2. Deuxième résolution forte. On va continuer les chantiers exigés par le Cahier de Charges de la CAF pour les achever à temps à savoir fin mars 2019.

En outre Le Cameroun va officiellement engager les démarches pour accepter l’offre de report à 2021 et travailler avec la CAF ds ce sens.

  1. Surseoir à toute communication officielle visant à incriminer la CAF ou son Président. Le Premier Ministre a prescrit l’apaisement avec la CAF car ns ne pouvons pas travailler ensemble pour la CAN 2021 et être adversaires ds les tribunaux ou se regarder en chiens de faïence par une communication contre productive.

Patrick Duprix

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer