L’armée nigériane libère 20 policiers précédemment capturés par des terroristes

policiers nigerians

Les soldats nigérians ont libéré 20 policiers qui avaient été enlevés par des terroristes il y a une semaine lors d’une attaque contre un commissariat de police dans l’État de Yobe, dans le nord-est du pays, a rapporté jeudi Xinhua, citant un porte-parole de l’armée.

Selon lui, les ravisseurs sont des membres du groupe terroriste Boko Haram. Les policiers ont été secourue dans l’une des opérations que l’armée menait depuis deux semaines. Le porte-parole a ajouté que les actions de l’armée avaient forcé les terroristes à quitter leurs camps et à se rendre.

En 2002, des extrémistes ont créé le mouvement terroriste insurrectionnel Boko Haram dans l’État de Borno, dans le nord-est du Nigeria. Depuis 2009, le groupe lance des insurrections armées dans plusieurs régions du pays. En 2015, les forces armées nigérianes ont défait les troupes de Boko Haram et réduit sensiblement le territoire sous son contrôle. En réponse, les islamistes ont commencé à créer des bases et poches de résistance dans des pays voisins du Nigeria, y compris dans la région du lac Tchad. En 2015, Boko Haram s’est divisé avec le départ d’une fraction de combattants qui avaient créé l’État islamique en Afrique de l’Ouest.

Selon les Nations Unies, les terroristes de Boko Haram et de l’État islamique en Afrique de l’Ouest ont tué plus de 35.000 personnes rien qu’au Nigeria au cours des dix dernières années.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *