Lancement de l’atelier de formation au « Mind Education » pour renforcer l’éducation civique de la jeunesse camerounaise

Mind Education

Le Ministère de la Jeunesse et de l’Éducation Civique (MINJEC) a ouvert ce jeudi 8 février l’atelier national de formation des grands formateurs du Programme de Réarmement Moral, Civique et Entrepreneurial (PRONEC-REAMORCE). Au menu : s’inspirer du Mind Education, une méthode coréenne de changement des mentalités, pour optimiser l’éducation à la citoyenneté des jeunes. Explications.

Un contexte de montée des incivilités chez les jeunes

Dans son discours d’ouverture, le Ministre Mounouna Foutsou a planté le décor. Pour lui, le lancement de cet atelier intervient dans un contexte de « montée préoccupante de l’incivisme, de la violence, du non-respect des normes élémentaires ou de l’ordre établi », un phénomène particulièrement marqué chez les jeunes générations selon le constat du chef de l’État.

D’où l’enjeu stratégique du Programme national d’éducation civique et de réarmement moral et civique (PRONEC-REAMORCE), lancé en 2020 par le MINJEC et qui vise à endiguer ce fléau en redonnant aux jeunes Camerounais un socle de valeurs citoyennes.

Le « Mind Education » pour changer les mentalités

Mais face à l’ampleur du défi, le MINJEC a décidé cette année d’enrichir son programme éducatif en s’appuyant sur le « Mind Education ». Porté par l’ONG coréenne International Youth Fellowship (IYF), ce concept vise un changement en profondeur des mentalités.

Une délégation camerounaise s’est d’ailleurs rendue fin 2022 en Corée du Sud pour une formation intensive à cette méthode révolutionnaire, qui a largement contribué au décollage économique spectaculaire du pays en 30 ans seulement.

250 formateurs camerounais à la manœuvre

Fort de cet apprentissage, le MINJEC a donc décidé d’intégrer le Mind Education dans son cursus de formation des jeunes au civisme dans le cadre du PRONEC-REAMORCE.

L’atelier ouvert jeudi réunit pas moins de 250 formateurs camerounais (enseignants, responsables associatifs, fonctionnaires…) qui seront chargés de diffuser cet enseignement novateur à travers tout le Cameroun.

Parmi eux, une cinquantaine d’experts coréens de l’ONG IYF sont également présents pour partager leur savoir-faire unique en matière de transformation mentale, lors de ce qui s’annonce comme une formation inédite dans l’histoire du pays.

Favoriser l’émergence d’une « société de valeurs positives« 

À travers cette initiative, le MINJEC entend thus « optimiser le dispositif de réarmement moral, civique et entrepreneurial et […] l’implémentation du PRONEC-REAMORCE ».

L’enjeu ? Poser les bases d’une véritable « société de valeurs positives », objectif cher au chef de l’État, en touchant en priorité les 12-35 ans, cible du programme.

La tâche s’annonce immense pour endiguer un phénomène de société qui semble s’enraciner. Mais à travers cet atelier inauguré ce jeudi, le MINJEC espère ainsi insuffler une nouvelle dynamique à son action éducative.

Par Célestin Sewa pour237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *