L’Ambassadeur du Cameroun aux États-Unis convoqué devant un juge américain

La justice américaine vient d’adresser à l’ambassadeur du Cameroun aux États-Unis , une convocation à comparaître, délivrée à mains propres, pour voies de fait, bagarre, violences gratuites, coups et blessures, sur des membres de la BAS( Brigade Anti-Sardinards ).

La date de comparution est fixée au 05 février 2019, c’est-à-dire La semaine prochaine.

Henri Etoundi Essomba, puisque c’est bien de lui qu’il s’agit, a à maintes reprises défrayé la chronique des gazetiers en Israël, où il était précédemment en poste, avant de rejoindre Washington DC. Les autorités israéliennes ont gardé de lui, le souvenir d’un homme ayant un sérieux penchant pour l’alcool, et un attrait prononcé pour les petites filles qu’il n’hésitait souvent pas à faire venir, par coursiers interposés, des territoires palestiniens occupés, et une propension à donner facilement le coup de poing . Ne supportant pas la moindre contradiction, il a l’insulte facile.

Il s’est laissé aller dimanche dernier, à se servir des gourdins, face aux membres de la BAS de Washington DC et Maryland qui tentaient de faire dégager le caterpillar qu’il avait installé devant la chancellerie pour en empêcher l’accès.

Traditionnellement procéduriers, nos compatriotes des États-Unis ont porté plainte en bonne et due forme, avec certificat médical à la clé.

Jean-Pierre Du Pont

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *