International

L’Allemagne insiste qu’elle a fait le nécessaire pour envoyer une turbine pour Nord Stream

Siemens Energy déclare que la turbine nécessaire au bon fonctionnement du gazoduc Nord Stream est prête à fonctionner, l’Allemagne peut l’envoyer. C’est ce qu’a déclaré service de presse de la société à l’agence TASS jeudi.

« Tout ce qui peut être dit sur la turbine a effectivement été dit: elle est prête à fonctionner et peut être transportée par nous immédiatement, donc si l’opérateur veut réellement la turbine, il l’aura », a déclaré Siemens Energy.

Blue Solutions

Pour sa part, le Bureau du cabinet allemand ne cite aucune nouvelle information à ce sujet. « Nous n’avons rien à ajouter à ce qui a été dit hier par le chancelier allemand Olaf Scholz et le représentant du gouvernement », a déclaré le cabinet au correspondant de TASS. Mercredi, le gouvernement allemand a déclaré que la turbine n’était pas soumise à des sanctions et que les documents le confirmant n’étaient pas nécessaires. Pour sa part, le chancelier Scholz a souligné que Berlin avait déjà fait tout ce qui était nécessaire pour envoyer la turbine.

Auparavant, le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, avait déclaré aux journalistes que Gazprom souhaitait recevoir en retour la turbine réparée pour Nord Stream, mais qu’il était important d’obtenir la confirmation juridique qu’elle n’était pas sous le coup de sanctions. Les assurances verbales de l’Union européenne, a-t-il dit, ne sont pas suffisantes dans ce cas. Gazprom a déclaré mercredi que la fourniture d’un moteur pour Nord Stream n’est actuellement pas possible en raison des sanctions du Royaume-Uni, de l’UE et du Canada, ainsi que d’une violation des obligations contractuelles par la société allemande.

Le porte-parole de la présidence russe a souligné que l’UE « peut dire une chose, mais il y a le Royaume-Uni ». « Et le service, l’entretien de ces turbines est effectué de manière continue par une filiale britannique de Siemens, sous la législation britannique, dans la juridiction britannique. Alors, bien sûr, dans ce cas, dans le contexte des sanctions imposées à Gazprom et à notre pays, Gazprom doit simplement s’assurer, assurer ses biens. Et cette turbine est la propriété de Gazprom », a souligné M. Peskov.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page