La vaccination contre le COVID-19 est très en retard sur le calendrier de l’OMS

Antonio Gueterres

Le processus de vaccination de la population mondiale contre le coronavirus est très en retard sur le calendrier de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a déclaré vendredi le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.

« L’automne dernier, l’OMS a défini une stratégie visant à vacciner 40% de la population dans tous les pays d’ici la fin de l’année dernière et 70% d’ici la mi-2022. Nous ne sommes pas du tout près d’atteindre ces objectifs aujourd’hui », a déclaré M. Guterres.

Il a déclaré que la propagation du variant Omicron était « un sinistre rappel que la lutte contre le coronavirus devrait être un point critique de l’ordre du jour » pour le monde. « Il est impératif que tous les pays et fabricants fassent une priorité de la fourniture de vaccins aux pays en développement par le biais du mécanisme Covax et soutiennent la production de tests, de vaccins et de médicaments par les pays qui disposent des ressources pour le faire », a-t-il fait remarquer.

Mercredi, le chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a noté que 90 pays n’avaient pas encore atteint l’objectif de vaccination de 40% de la population contre le coronavirus. L’OMS, a-t-il dit, travaille avec ses partenaires pour s’attaquer aux problèmes de ces pays liés à l’approvisionnement, à la courte durée de conservation des vaccins entrants, à la capacité de stockage limitée et à la confiance dans la vaccination.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *