La Russie ne souhaite pas la division de l’Europe (Kremlin)

Dmitri Peskov

La Russie ne souhaite pas la division de l’Europe, a déclaré le porte-parole du président russe Dmitri Peskov dans une interview à la presse française. Son interview a été intégrée dans le film de deux heures, Poutine, le maître du jeu, diffusé dimanche sur France-5.

« La Russie ne souhaite absolument pas la division de l’Europe. Ce qui nous intéresse, c’est l’existence de pays européens prospères et indépendants. L’Europe en ce moment cherche sa voie, elle se pose des questions sur son système de défense, sur la nécessité d’avoir son propre système de défense. Les Européens ont besoin de leur propre armée », a déclaré Dmitri Peskov.

Il a également souligné qu’ »on ne sait pas si les Américains resteront en Europe, s’ils continueront de protéger les Européens contre ces « grands méchants Russes« . « Nous voulons être entendus, a-t-il ajouté. Nous ne menaçons personne. Nous ne sommes pas une source de danger. Nous sommes un pays très grand et très fort qui cherche des partenaires », a affirmé le porte-parole du président russe.

Quand l’animatrice de l’émission a dit que les déplacements des troupes russes vers la frontière ukrainienne avaient été pris comme une menace, Dimitri Peskov a répondu qu’il comprenait très bien « ses sentiments ». « Bien évidemment, nous pouvons comprendre vos sentiments. Mais nous aimerions que vous soyez un peu mieux informés. Parce que bien avant les déplacements des troupes russes vers l’Ukraine, l’Otan avait ramené ses troupes vers la frontière russe pour y mener des exercices ». Dmitri Peskov a rappelé que « tout le monde parle de la concentration des troupes russes mais personne n’évoque la concentration des troupes de l’Otan ».

En répondant à la question sur une possible adhésion de l’Ukraine à l’Otan, Dimitri Peskov a déclaré que ce serait « le pire scénario possible ». « Ce scénario est le dépassement d’une ligne rouge, une attaque contre les intérêts nationaux de la Russie. C’est un scénario qui peut obliger la Russie à prendre des mesures actives pour assurer sa sécurité », a déclaré Dmitri Peskov.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *