International

La Russie lancera à l’ONU une enquête sur les activités biologiques militaires en Ukraine

La Russie prévoit de soumettre au Conseil de sécurité des Nations unies des documents en vue de lancer une enquête sur les activités des laboratoires biologiques militaires en Ukraine dans le cadre d’accords internationaux, a fait savoir ce vendredi l’ambassadeur de la Russie auprès de l’ONU, Vassili Nebenzia.

« Nous avons déjà rassemblé une quantité considérable de documents prouvant directement la violation par les États-Unis de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques, a-t-il déclaré. Nous continuons à les recueillir et à les analyser. Étant donné que la partie américaine refuse toute discussion constructive sur le sujet, nous envisageons d’enclencher les mécanismes prévus par les articles 5 et 6 de la Convention » qui prévoient la possibilité de soumettre les preuves au Conseil de sécurité en vue de l’ouverture d’une enquête, a-t-il indiqué en s’exprimant lors d’une réunion du Conseil de sécurité demandée par la Russie sur les laboratoires biologiques américains en Ukraine.

« Dès que la collecte des documents aura été terminée, nous les soumettrons au Conseil pour enquête, a poursuivi Vassili Nebenzia. Nous espérons que cela permettra de couper définitivement court aux activités biologiques militaires qui mettent en danger la paix et la sécurité internationales, ainsi que de traduire les responsables en justice. »

Il a également noté que des représentants américains refusaient toujours de fournir des éclaircissements sur la nature et les objectifs réels de leurs activités biologiques en Ukraine et dans le monde. « Lors d’une session du Comité préparatoire de la 9e Conférence d’examen du CABT à Genève, début avril, la partie américaine n’a pas donné de réponse intelligible autre que l’excuse selon laquelle les activités biologiques américaines sont par définition pacifiques et « utiles » à la communauté internationale », a noté le diplomate. « Le 6 avril, lors d’une réunion sur la formule Arria, des journalistes indépendants ont demandé aux États-Unis d’expliquer pourquoi les documents sur la coopération américano-ukrainienne en matière de développement biologique contredisaient les déclarations des autorités américaines. Mais les délégations des États-Unis et du Royaume-Uni ne sont pas tout simplement venues à la réunion. »

Selon le diplomate, ce sont des signaux extrêmement inquiétants, d’autant plus que « la loi américaine autorise les activités militaro-biologiques et que la législation nationale dans ce domaine prévaut sur le droit international aux États-Unis ».

237online.com

Un commentaire

  1. Les Américains , comme à l’accoutumée , n’ont jamais gagné une guerre là où ils passent laissent derrière eux des massacres . Cette fois , veulent affaiblir les Européens et non les Russes , la preuve tout ce monde se croyant fort ,dominant vient de se trouver seul , négligé et même abandonné par ceux qu’il croyait comme sous leur hégémonie . L’Afrique commence à comprendre celui qui va l’accompagner dans son développement . On en trouve que les Russes et les Chinois qui sont les meilleurs amis et encore meilleurs dans leur technologie .

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page