International

La Pologne n’a pas informé Washington à l’avance de la décision concernant le MiG-29

La Pologne n’a pas informé les États-Unis à l’avance de sa décision concernant les chasseurs soviétiques MiG-29 en sa possession que’elle cherchait à transférer à l’Ukraine. Cela a été reconnu ce mercredi lors d’un point de presse régulier pour les journalistes par l’attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki.

« Selon notre secrétaire d’État adjointe [aux affaires politiques] Victoria Nuland hier [mardi, ndlr] [lors d’une audition au Sénat américain], nous n’avons pas été informés de leurs plans [les autorités polonaises, ndlr] de faire cette annonce », a déclaré la porte-parole du dirigeant américain.

« Je n’appellerais pas cela un échec. Je pense que c’est un échec de communication temporaire [entre Varsovie et Washington] », a déclaré Jen Psaki. Elle a confirmé que la décision de la Pologne avait pris les États-Unis par surprise.

Lire aussi
L’Ukraine a utilisé un lance-roquettes multiple Grad pour la première fois depuis 2018

« Nous entretenons des relations solides avec la Pologne », a-t-elle poursuivi, rappelant la prochaine visite du vice-président américain Kamala Harris dans ce pays. Jen Psaki a précisé que la question du MiG-29 sera discutée par les parties américaine et polonaise « par les voies militaires », et non au niveau de Kamala Harris, l’armée étant un « canal approprié » et mieux adapté que le niveau politique le plus élevé.

Mardi, le ministère polonais des Affaires étrangères a annoncé que les autorités de la république étaient prêtes à envoyer immédiatement et gratuitement tous leurs 28 chasseurs MiG-29 vers la base aérienne de Ramstein en Allemagne afin de les transférer aux États-Unis. Le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a déclaré que Washington ne considérait pas comme acceptable la proposition de Varsovie de transférer des avions militaires à Kiev via les États-Unis.

Lire aussi
Le Japon a l'intention de rester dans les projets pétroliers russes

Le 6 mars, le représentant officiel du ministère russe de la Défense, le général de division Igor Konachenkov, a déclaré que l’utilisation du réseau d’aérodromes des pays voisins pour baser l’aviation militaire ukrainienne avec une utilisation ultérieure contre les forces armées russes pourrait être considérée comme l’implication de ces États dans un conflit armé.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page