CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Economie

la France reporte de 12 mois la dette du Cameroun

d’un montant de 60 milliards de francs Cfa, elle devra être remboursée en 2021.

Cette décision a été prise au cours de la réunion du g20, le 15 avril dernier et vise à permettre au Cameroun d’orienter ces ressources vers la lutte contre le coronavirus. La rencontre du G20 qui s’est tenue le 15 avril dernier s’est soldée par des résolutions relatives au report de la dette du Cameroun. C’est l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou qui l’a fait savoir le 16 avril au sortir d’une audience avec le président de la République, Paul Biya. « Le moratoire sur le remboursement de la dette qui a été obtenu au cours du G20, et le président Macron a été un élément moteur de cette décision, va se traduire par un allègement de la dette de 230 milliards de francs CFA pour l’économie camerounaise », a-t-il indiqué. Avant de préciser que sur ces 230 milliards de francs CFA, la part de son pays (la France), s’élève à 60 milliards pour la France.

Concrètement, le Cameroun bénéficie d’un délai supplémentaire d’un an, pour éponger sa dette vis-à-vis des pays du G20. Il convient de souligner que le Cameroun n’est pas le seul pays a bénéficié de ce moratoire, 76 autres pays vont ainsi profiter de cette décision. Ce moratoire va ainsi permettre à ces pays d’orienter leurs ressources vers la lutte contre le Covid-19. Selon les données fournies par le Comité National de la Dette Publique (CND), la dette du Cameroun s’élevait à 8 650 milliards de francs CFA au 31 décembre 2019. Ce qui correspond à 28,3 % du Produit Intérieur Brut (PIB). Toujours d’après le CND, sur les 8 650 milliards de francs CFA, 6 671 milliards de francs CFA constituent la dette extérieure du Cameroun. Ces chiffres sont toutefois revus à la baisse par le directeur général de la Coopération et de l’Intégration du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat), Charles Assamba Ongodo, qui indiquait qu’en fin d’année 2019, la dette du pays se chiffrait à 8 384 milliards de francs CFA, ce qui correspond à un taux d’endettement de 37,4 % du PIB.

La nouvelle stratégie d’endettement de l’Etat pour la période 2020-2022 est structurée autour d’un portefeuille global de 77 % de dette extérieure libellée en devises, dont 25 % en dollar, et une enveloppe de dette intérieure fixée à 23 %, libellée cette fois en francs CFA. Partant bien entendu d’une composition projetée à fin 2019 à 77,8 % de dette extérieure ; 21,7 % de dette intérieure et 0,4 % de dette avalisée. Pour atteindre cet objectif, l’Etat aura recours aux emprunts extérieurs et intérieurs destinés à la réalisation des projets et au financement des besoins de trésorerie à court terme, mais aussi, aux appuis budgétaires évalués à environ 100 milliards de francs CFA pour l’exercice 2020.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer