La FIFA place la FECAFOOT sous restriction financière

Fécafoot

La FIFA a décidé de placer la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) sous restriction financière après l’audit de la première année de gestion de Samuel Eto’o.

La FECAFOOT est accusée de ne pas avoir justifié l’utilisation des fonds Forward, d’un montant d’un million de dollars par an, versés par la FIFA pour le fonctionnement de l’association et le développement du football. Cette situation signifie que la FECAFOOT ne pourra plus recevoir de fonds Forward de la FIFA et sera exclue des 4 millions de dollars du prochain cycle Forward destinés au financement des investissements.

Une situation financière alarmante pour la FECAFOOT

La situation financière de la FECAFOOT ne cesse de se dégrader, avec des arriérés qui s’accumulent et des acteurs et prestataires qui n’ont pas été payés. Le personnel d’appui pour l’organisation du Match Coton Sport vs Mamelodi s’est rendu à Garoua par route, tandis que les clubs attendent toujours les retombées du sponsoring du championnat. Les arbitres ne perçoivent plus leurs émoluments depuis plus de cinq journées et sont victimes de violence dans les stades. Le gouvernement camerounais, qui détient également une créance de 2,7 milliards, devrait commander un audit de la FECAFOOT avant qu’il ne soit trop tard pour le football camerounais.

Une situation préoccupante pour le football camerounais

La mise sous restriction financière de la FECAFOOT par la FIFA est une situation préoccupante pour le football camerounais, qui est déjà confronté à de nombreux problèmes. Les joueurs, les clubs et les fans souffrent des conséquences de la gestion chaotique de la FECAFOOT. Les autorités camerounaises doivent agir rapidement pour éviter une catastrophe et redonner au football camerounais les moyens de se développer. Il est impératif que des mesures soient prises pour garantir une gestion transparente et efficace de la FECAFOOT.

TTSO / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *