La décision de l’Allemagne d’expulser des diplomates russes va compliquer ses relations

diplomates russes

La décision du ministère allemand des Affaires étrangères d’expulser des diplomates russes dans le cadre de l’affaire du meurtre du citoyen géorgien Zelimkhan Khangoshvili va compliquer les relations entre Moscou et Berlin, et le processus lui-même est politiquement motivé, a déclaré mercredi aux journalistes Leonid Sloutski, président du comité de la Douma (Chambre basse du Parlement russe) chargé des Affaires internationales.

« Une nouvelle déclaration de persona non grata des employés de l’ambassade de Russie en Allemagne et les accusations d’un ordre de l’État pour le meurtre d’un citoyen géorgien vont encore compliquer les relations entre Moscou et Berlin », a-t-il déclaré.

Le député a noté que ni la décision du tribunal ni l’expulsion des diplomates ne pouvaient être qualifiées d’équitables. « L’ensemble du processus était motivé par des considérations politiques et comportait de grandes lacunes en matière de preuves, ce qui nous fait douter de l’objectivité du verdict », a-t-il ajouté.

Il a également regretté qu' »avec cette étape commence l’interaction avec la nouvelle composition du gouvernement allemand ».  » La réponse de la Russie, telle qu’annoncée, ne manquera pas de suivre. Je suis sûr qu’elle sera adéquate et symétrique », a conclu M. Sloutski.

Auparavant, un tribunal de Berlin avait condamné à la prison à vie un Russe qui avait tué le citoyen géorgien Khangoshvili il y a deux ans et demi. Le tribunal a accepté les arguments du bureau du procureur selon lesquels le meurtre aurait été commis pour le compte de structures étatiques russes. Après le verdict du tribunal, la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, a déclaré que l’Allemagne considérait ce meurtre comme « une violation du droit et de la souveraineté » et a annoncé que deux membres de l’ambassade russe allaient être expulsés.

Moscou ne laissera pas l’expulsion des diplomates russes de Berlin sans réponse. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a écrit ceci sur son canal Telegram.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *