La CEMAC prend des mesures audacieuses pour stimuler la production locale et encadrer les cryptomonnaies

Cryptomonnaies

Les dirigeants de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) ont pris des décisions importantes lors de leur sommet à Yaoundé, au Cameroun, visant à encourager la production locale et à créer des emplois dans la région. Ces décisions concernent notamment la réduction et l’interdiction de certaines importations et la création d’un cadre réglementaire pour les cryptomonnaies.

Afin de soutenir l’économie locale et de promouvoir la création d’emplois, les dirigeants de la CEMAC ont décidé de limiter voire d’interdire certaines importations, telles que les vêtements, les produits alimentaires et les produits manufacturés. Cette mesure vise à stimuler la production locale et à réduire la dépendance aux importations.

Par ailleurs, les dirigeants de la CEMAC ont invité la Banque des États de l’Afrique Centrale (BEAC) à élaborer un cadre réglementaire pour les cryptomonnaies. Cette initiative témoigne de la volonté de la région de s’adapter aux évolutions technologiques et de renforcer son économie numérique.

En outre, les chefs d’État de la CEMAC ont décidé de procéder à une révision progressive du cadre de coopération monétaire avec la France. Ils ont demandé de poursuivre la réflexion au niveau ministériel concernant les organes de la CEMAC.

Ces décisions ambitieuses illustrent l’engagement des dirigeants de la CEMAC à soutenir le développement économique et à renforcer l’intégration régionale en Afrique centrale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *