Kiev n’autorise pas environ 400 journalistes étrangers dans la zone de conflit du Donbass

journalistes

Environ 400 journalistes étrangers ne peuvent pas obtenir d’accréditation de la partie ukrainienne pour travailler dans la zone de conflit du Donbass. Youri Boutoussov, rédacteur en chef de l’édition ukrainienne Censor.net, l’a annoncé ce dimanche.

« Environ 400 journalistes des principaux médias mondiaux ne peuvent pas obtenir d’accréditation pour accéder à la zone [du Donbass]. En conséquence, seuls 25 journalistes étrangers ont reçu l’autorisation de couvrir les bombardements depuis un jardin d’enfants et d’une école dans le Donbass », a-t-il écrit dans les réseaux sociaux. En même temps, selon le journaliste, « de telles instructions viennent des dirigeants du pays ». « Il y a des journalistes qui n’ont pas pu accéder à la ligne de contact en Ukraine depuis plus d’un mois », a-t-il déclaré.

La situation sur la ligne de contact dans le Donbass s’est aggravée le matin du 17 février. Dans les républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, ils ont signalé les bombardements les plus intenses depuis l’Ukraine de ces derniers mois. Ils ont causé des dommages aux infrastructures civiles. Vendredi dernier, les chefs de la RPL et de la RPD, Leonid Passetchnik et Denis Pouchiline, ont annoncé l’évacuation des habitants des républiques vers la Russie en aison de la menace croissante des hostilités. Samedi dernier, la mobilisation générale a commencé dans les deux républiques.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *