Journée mondiale du Pangolin: L’événement a été célébré au Cameroun

Pangolin

La 9ème édition de cette manifestation a eu lieu le 15 février 2020.

A l’occasion, les activités ont essentiellement porté sur la sensibilisation du public sur le sort de cette espèce animale dont la survie est fortement menacée.

Les activités marquant la Journée mondiale du Pangolin ont été marquées une conférence de presse organisée par le Groupe de travail sur les pangolins du Cameroun et la distribution de dépliants pour permettre au grand public de comprendre les défis auxquels les pangolins et ceux qui travaillent pour les protéger sont confrontés. Selon les organisateurs de la conférence, la situation est alarmante et nécessite une action urgente.

Le braconnage et le trafic de pangolins sont considérés comme les deux plus grandes menaces pesant sur l’espèce. Selon les rapports de l’organisme d’application de la loi LAGA (EAGLE Cameroun), en 2019, quatre trafiquants ont été arrêtés à Douala avec environ 1,7 tonne d’écailles de pangolin. Il a été constaté après plusieurs enquêtes préliminaires qu’il s’agissait de trafiquants de longue date, travaillant en colaboration avec des trafiquants au Nigéria.

Ils opéraient principalement dans les régions du Sud et de l’Est du Cameroun. En 2017, deux ressortissants chinois ont été arrêtés dans la même ville avec plus de 5 tonnes d’écailles de pangolin. Cette saisie a été la plus importante jamais réalisée dans la sous-région d’Afrique centrale. La cargaison illégale a été interceptée alors qu’elle était sur le point d’être expédiée en Chine, un pays considéré comme la principale destination des écailles quittant la région. Les pics alarmants et soudains du commerce illégal des écailles de pangolin dérangent de nombreux écologistes qui comprennent parfaitement le ravage que cela cause aux populations de pangolins pendant que le monde regarde.

Mais les choses pourraient bientôt changer avec des rapports en provenance de Chine indiquant que le coronavirus actuel qui a touché des milliers de personnes principalement en Chine et dans d’autres parties du monde peut avoir été transmis des pangolins aux humains. L’animal a trop souvent été ignoré et les perceptions à son sujet ne sont pas très flatteuses par rapport aux espèces emblématiques telles que les éléphants, les lions, les léopards, les hippopotames et plus encore. Parallèlement aux deux autres menaces majeures de braconnage et de traite, ce problème doit être traité pour mettre fin à la tendance actuelle à l’extinction.

Parmi les quatre espèces de pangolins qui existent en Afrique, trois sont basées au Cameroun et comprennent le pangolin géant, qui est le plus menacé d’extinction, le pangolin à ventre noir et le pangolin à ventre blanc. Les trois pangolins sont répertoriés parmi les espèces totalement protégées

Camille Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *