Société

Jour 4 de l’Atelier de formation des cadres du MINJEC : Mounouna Foutsou clôture la fin des travaux

Entamé le 31 juillet au soir, l’Atelier de renforcement des capacités opérationnelles des responsables du MINJEC des services centraux, déconcentrés, des structures rattachées, sous tutelle et de formation pôle 2 et 3, regroupant les responsables des régions de l’Adamaoua, du Nord, de l’Extrême-Nord, de l’Est, du Sud et du Centre, au Centre d’Instruction et d’Application de la Police (CIAP) de Mutengene dans la région du Sud-Ouest, s’est achevé ce 03 août par la cérémonie de clôture. Celle-ci, présidée par le ministre Mounouna Foutsou, qui accompagnait le représentant du Gouverneur de la région du Sud-Ouest a connu plusieurs phases et articulations.

Alexandre Bitchoka, Chef de la Cellule de Suivi ouvre la cérémonie par la lecture de la synthèse du rapport d’atelier. Il rappelle que cet atelier intervient au moment où le MINJEC, désormais classé dans le secteur de l’éducation, vient d’élaborer de nouveaux outils innovants susceptibles de faciliter l’atteinte des objectifs fixés. L’on relève également une implication timide des cadres dans la vie de leurs circonscriptions administratives respectives, ce qui est de nature à porter une atteinte sérieuse à l’image de marque du Ministère. Aussi, cet atelier avait-il pour objectif, de relever les défis de la visibilité des missions et des actions du MINJEC à travers des stratégies innovantes d’intervention de ses personnels pour un encadrement de proximité et de qualité des populations cibles.

Blue Solutions

Des recommandations de l’Atelier de Formation, présentées par Ebot Jean, Chargé d’Etudes Assistant à la Division de la Coopération et des Statistiques, il en ressort entre autres qu’il faut revaloriser les pécules des volontaires de missions et des médiateurs communautaires, et accroître l’effectif des volontaires de mission. Aux responsables de terrain, il est demandé d’utiliser les moyens mis à leur disposition pour la mise en œuvre et la vulgarisation du volontariat à travers la technique du « bottom-top » (développement à la base).

Le mot de remerciement des participants est donné par les Délégués Régionaux sous la conduite de Eric Akono Bessala, Délégué Régional du Centre. Il indique que si au départ il y avait de la crainte compte tenu du lieu de la formation, le CIAP, à la fin c’est un sentiment de fierté qui les anime car l’encadrement a été chaleureux et l’objectif de l’atelier a été atteint : « Nous vous donnons l’engagement de plus de professionnalisme et d’ardeur au travail sur le terrain » a-t-il déclaré. Poursuivant son propos, le porte-parole des participants a dit Merci au Commandant du CIAP et ses collaborateurs pour l’accompagnement journalier pour lesquels ils se sont fortement impliqués. Merci aux services centraux pour la bonne tenue de ce séminaire. Merci également au MINJEC pour cette initiative d’organiser cet atelier qui a apporté un changement positif dans les attitudes. Nous espérons que cette initiative sera pérennisée.

Cette série de prise de parole est suivie par une édition de ‘’Après-Midi Jeunesse’’, avec pour 1ère articulation un match des incollables opposant le pôle 2 (Est ; Adamaoua ; Nord et Extrême-Nord), et le pôle 3 (Sud et Centre). La 2ème articulation a été le challenge patrimonial. Par la suite, un exposé sur la rédaction d’une fiche technique relative à une campagne de sensibilisation sur la promotion des valeurs Civiques. Place maintenant aux récompenses. Les meilleurs Chefs de Service, CMPJ d’Arrondissement et meilleur DAJC, recevront chacun un diplôme d’excellence et un agenda du ministère. Des médailles d’honneur du travail sont remises au personnel du MINJEC pour la promotion du 20 mai 2022.

BENGA Zachée Robert Théophile, Secrétaire Général du MINJEC est fait Commandeur de l’ordre de la valeur. « Je voudrai d’abord dire que c’est un privilège de recevoir une médaille décernée par le Chef de l’Etat lui-même, et c’est un honneur d’être élevé au rang de Commandeur de l’ordre de la valeur. Je perçois là, une marque d’encouragement, d’attention du Chef de l’Etat que je voudrai remercier de tout cœur, tout en m’engageant à rester concentré au travail, pour contribuer à mon humble niveau à l’atteinte des objectifs qu’il s’est fixé pour notre nation ». Déclaration de ce dernier à la presse. Maha Hadja épse Ibrahim est faite Chevalier du Mérite Camerounais. À l’inverse les « mauvais élèves recevront des demandes d’explication.

La cérémonie va s’achever avec le discours de clôture du Ministre. C’est l’occasion pour Mounouna Foutsou d’indiquer que ce 2ème atelier a été plus dense car rassemble plus de 900 personnes. « Chers collaborateurs vous avez réussi à relever les défis que beaucoup trouvait insurmontable. Vous avez pu faire corps avec l’armée confirmant le triptyque armée nation pour l’essor de la jeunesse camerounaise. Vous pouvez en être fière. ». À la fin, le Ministre a exprimé sa satisfaction aux médias : « La 1ère des choses c’est que nous venons de réaliser là une action historique de synergie entre les Forces de défense et de sécurité et le MINJEC, qui comme vous le savez ont tous mission la promotion de la paix de la cohésion social, du vivre ensemble tout cours. Et en d’autres termes, nos Responsables sont des relais entre les populations et ces Forces de défense et de sécurité. C’était donc l’objectif de ce séminaire, et par rapport à ces objectifs nous sommes satisfait ».

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page