Economie

Internet : Le Cameroun vise un taux de pénétration de 80% d’ici 2029

Internet. Pour y contribuer, une convention entre le Minpostel et la Giz le 29 avril à Yaoundé, dans le cadre du programme d’appui au développement communal (Pradec).

a Convention de partenariat Minpostel-GIZ, s’inscrit en droite ligne des ambitions du Gouvernement, pour la transformation digitale du Cameroun, et révèle en même temps la détermination des pouvoirs publics à œuvrer pour le développement de l’économie numérique. Il s’agit, à l’horizon 2029, pour le secteur du numérique, de réaliser un taux de croissance de 6,4%. Et plus précisément, augmenter le taux de pénétration d’Internet de 35,6% à 80%; l’indice d’accès numérique de 0,16 à 0,4; le taux de transfert de données de 3800 Mb / s à 1,4 Tb / s; et réduire le niveau de la fracture numérique de 71,81% à 50%. Les mesures spécifiques à engager dans cette optique portent donc sur la reconfiguration de l’écosystème numérique national, qui devra être le plus inclusif possible. Le Programme de dynamisation des Télécentres communautaires, constitue l’instruction idoine de mise en œuvre de ces politiques gouvernementales dans les zones rurales.

La mise en œuvre de cette nouvelle vision appelle donc la contribution de toutes les parties prenantes ainsi que des partenaires stratégiques, dans le but de créer une synergie d’actions pour un seul objectif, « le désenclavement numérique ». C’est tout le sens de la convention signée le 29 avril 2021, qui vise à définir les domaines et les modalités de collaboration entre les parties, pour le développement socio-économique des CTD à travers l’utilisation des Technologies innovantes.

Lire aussi
Cameroun : Risque de grogne des opérateurs économiques au Port autonome de Douala

Transformation structurelle

La Stratégie nationale de développement à l’horizon 2030 récemment adoptée, met l’accent sur la transformation structurelle de l’économie. Celle-ci implique l’adoption d’une nouvelle stratégie axée notamment sur le développement et la promotion des secteurs de services pour une meilleure productivité. L’implémentation de cette nouvelle stratégie, amène le Gouvernement à mettre en œuvre un plan de développement du numérique qui vise à réduire considérablement la fracture numérique et à mettre en œuvre un système de gouvernance électronique qui s’étende au niveau des collectivités territoriales décentralisées.

L’appui de la GIZ a été orienté dans une première phase, dans les régions du Nord, du Littoral et du Sud-Ouest. De manière à : Introduire de nouveaux services sur la base d’une analyse des besoins. Etendre le nouveau modèle de gestion des TCP en appuyant à la fourniture d’accès à internet dans et en dehors de l’enceinte des TCP. Renforcer les capacités du personnel des TCP, mettre en place une plateforme d’échange des TCP. Construire des réseaux maillés autour des TCP et les dispositifs d’énergie solaire afin de rendre le service permanent et dispenser des formations sur les contenus aux groupes d’utilisateurs. A date au Cameroun, 231 TCP ont été construits à travers le territoire national. Il convient toutefois de relever que la majorité de ces structures rencontrent de nombreuses difficultés qui entravent la bonne marche du projet.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page