Initiative : Des épices made in Cameroun – 237online.com
Actualité

Initiative : Des épices made in Cameroun

A travers sa signature’’ Les cuisines de Nounou’’, Manuela Njankouo s’est donnée pour mission de valoriser les parfums culinaires locaux.

L’entrepreneuriat au féminin s’écrit de plus en plus en lettre majuscule au Cameroun. Elles sont nombreuses ces femmes dont les initiatives débordent. Manuela Njankouo fait désormais partie de ce cercle fermé. Ingénieur en génie logiciel depuis 2017, elle s’est donnée pour mission de valoriser le « made in Cameroun » à sa manière par le truchement de son concept « La cuisine de Nounou ». C’est avec une voix « savoureuse » que Manuela Njankouo parle de son activité. Pour elle : « Nounou, c’est moi, c’est la famille en générale et en particulier celle qui est chargée de nourrir sa famille au quotidien ».

« La cuisine de Nounou » est une Pme qui propose des gammes d’épices prêtes à l’emploi. Elle assiste et simplifie le travail de la ‘’Working mum’’ en cuisine en lui proposant des diverses recettes et divers produits pour rendre les plats goûteux. Pour comprendre cette passion inouïe et prononcée pour les épices, il faut rentrer plusieurs années en arrière. « Enfant, j’assistais une tata restauratrice qui cuisinait des plats gouteux. Elle a fait naître cette passion en moi ». Manuela n’a cessez de faire des expériences afin de se différencier et de trouver sa voie. Aujourd’hui, elle baigne fièrement dans une multitude de parfums culinaires; fruit du travail et surtout d’une passion pour la cuisine.

L’agro-alimentaire lui permet tout simplement de mettre en avant cette passion et de la partager. Manuela Njankouo propose aujourd’hui à travers « La cuisine de Nounou », lancée en 2017, des épices de viandes, de poisson. Dans sa gamme de poudre, on retrouve du poivre blanc, du poivre noir et du piment entre autres à 2000 fcfa la boite. Employant jusqu’ici 5 personnes, elle rêve grand. Son objectif est de faire découvrir aux camerounais comment transformer les produits locaux afin d’égaler ou de dépasser les produits importés. La matière première vient d’ailleurs des 4 coins du pays. Friande d’authenticité et de créativité, Manuela compte transformer encore plus d’aliments, développer son épicerie et sa confiserie, faire en sorte que « mes produits soient incontournables dans la cuisine de toute femme ». Installé à Yaoundé, elle annonce son propre chocolat dans les prochains mois. Égérie d’une certaine jeunesse, elle appelle les uns et les autres à entreprendre pour un Cameroun plus.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer