Hommage aux soldats tués à Bakassi : C'était un 12 novembre

Pour le deuxième anniversaire de cette tragédie,le Mindef a rendu un hommage aux soldats morts sur le champ de bataille.Le hasard du calendrier, ou peut-être pas, a conduit les pas du ministre de la Défense jeudi dernier, au poste C3 de la zone Delta. Nous sommes alors le 12 novembre. Et il y a deux ans, jour pour jour, 21 soldats Camerounais perdaient leur vie sur le champ de bataille pour défendre l??intégrité de notre territoire. En marge de sa visite des services extérieurs de la deuxième région militaire interarmées, Edgard Alain Mebe Ngo??o a tenu à s??arrêter devant ce lieu fort de symbole, afin de rendre un hommage solennel à ces héros. Aux hommes valeureux, la patrie reconnaissante. Le Mindef et le Haut commandement se sont ainsi

recueillis, sobrement, pour honorer la mémoire des disparus. Pas de discours, juste la force du moment et du geste, dans ce poste situé à mi-chemin entre le Rio del Rey et la barge de Jabane. Pour un haut gradé de la délégation, au-delà du compréhensible devoir de mémoire pour les 21, c??est la mémoire de tous les militaires camerounais en général, tombés les armes à la main durant la période de conflit dans la péninsule de Bakassi qui a ainsi été honorée. « Beaucoup de nos soldats ont péri, parfois sans que l??on puisse même retrouver leurs corps dans les eaux ou la mangrove. Pour le soldat, mourir sur le champ de bataille en défendant son pays est un grand honneur. Et si aujourd??hui nous avons pu récupérer Bakassi, c??est aussi à ces héros que nous le devons », a-t-il ainsi expliqué. Plus tard, le Mindef demandera également une minute de silence une fois au poste de commandement de Jabane. Et toujours dans le volet des arrêts symboliques, le Mindef et sa délégation ont marqué une halte devant la coque de l??embarcation des quatre pirates récemment mis en déroute par les éléments du BIR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *