Guerre du NOSO : l’ONG « Médecins sans frontières » tente de sauver un terroriste blessé

Médecins sans frontières

Les faits se sont déroulés ce jour au petit matin dans la localité Nguti située dans le Sud-Ouest, l’une des deux Région du Cameroun en proie à une guerre dite de sécession qui y perdure depuis quelques années déjà.

Dans une opération de contrôle, les forces de sécurité et de maintien de l’ordre camerounaise, étaient loin de s’imaginer que l’ambulance de Médecins Sans Frontière, avait à son bord un terroriste, communément appelé « Ambaboy ». Celui-ci, grièvement blessé, certainement lors d’un combat, ou pourchassé par l’armée républicaine, n’a eu d’autre choix que de se réfugier dans une des ambulances appartenant à médecins sans frontière.

Heureusement mal leur en a pris dans le subterfuge qu’ils se préparaient à commettre. Il faut dire que l’armée camerounaise qui aurait pu laisser passer le véhicule médicalisé sans autres formes de procès a tenu à voir ce qui s’y trouve, et de passé tout au peigne fin. Même si la présence de cette Organisation Non Gouvernementale, dont le principe est l’action humanitaire sur le terrain de guerre, peut officiellement se justifier, il n’en demeure pas moins que depuis quelque temps une lourde suspicion, pour ne pas des accusations, pèsent sur ladite organisation. Pour tout dire, elle a eu récemment maille à partir avec les autorités camerounaises, notamment le ministre de l’Administration Territorial, Paul Atanga Nji. Sauf erreur, le Ministre les avait copieusement sermonnés avant de les suspendre pour le jeu trouble qui les accable dans ces deux régions.

Quoi qu’il en soit, pris la main dans le sac, l’ONG Médecins sans frontières, aura cette fois-ci du mal à trouver un alibi convainquant qui puisse justifier cette forfaiture, pourquoi ne pas parler tout simplement de traîtrise vis-à-vis du Cameroun. Mais la question qui mérite d’être posée après tout ce qui suit, est celle de savoir, pour quelles puissances ou groupes de lobby occidentale, l’ONG Médecins sans frontières roule…

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *