Grève : Lundi noir à la Bicec - 237online.com
Société

Grève : Lundi noir à la Bicec

Les employés de cet établissement bancaire revendiquent leurs primes de cession des actifs Bpce à la Bcp.

Ce 10 juin 2019 est un lundi noir pour le personnel de la direction régionale de la Banque Internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec) de Yaoundé. Il est 11 h, aucune activité n’est observée dans les locaux de la banque. Elle est d’ailleurs fermée. À l’entrée, une note signée de la direction générale nous renseigne : « suite au préavis de grève déposé par la Section Syndicale d’entreprise, des perturbations en agence seront enregistrées en matinée au cours de ce mois de juin » . À l’agence de l’avenue Kennedy, c’est le même scénario. Les motifs de cette grève sont inconnus. Les employés sont d’ailleurs muets face aux questions des clients et de la presse, qui se demandent ce qui se passe. Toutefois, une source bien introduite dans l’entreprise nous révèle que le mouvement d’humeur se tient par ce que le Directeur général de l’établissement bancaire refuse de payer des primes de cession Bpce à la Bcp. Chaque employé devrait recevoir comme prime trois mois de son salaire brut.

Du côté des usagers de la Bicec, c’est le désarroi total. Les spéculations vont dans tous les sens. « On nous a demandé de ne plus garder notre argent
dans les microfinances car du jour au lendemain, elles peu vent fermer. Mais quand il y’a une situation pareille à la Bicec, c’est pour que nous fassions comment? Je dois déjà trouver une alternative pour épargner
» , exprime d’un air inquiet Jean Louis, opérateur économique. « Je suis arrivés ici depuis 9 h, mais les portes étaient fermées. On nous a dit qu’ils ouvriront à 13 h. Je suis allé faire un tour pour gérer deux ou trois courses. Mais quand je reviens, je constate qu’on a fait des rangs et qu’il y a beaucoup de monde devant moi. Ils auraient dû nous donner des numéros en fonction de l’ordre d’arrivée » , se plaint Christophe, enseignant.

A 13h13 mn, les portes de la direction régionale de la Bicec de Yaoundé se sont enfin ouvertes. La centaine d’usagers de la banque qui attendait sous la fine pluie qui a arrosé la ville ce jour, ont pu aller faire leurs différentes transactions. Chacun d’entre eux était fouillé minutieusement avant d’entrer. Concernant les grèves, elles se feront durant tout le mois de juin. A moins que les employés de la Bicec ne reçoivent gain de cause. Ce mouvement d’humeur s’est également déroulé hier à Douala à la direction générale de la banque. Dans la capitale économique, les employés ont manifesté pour exiger le paiement de leurs primes

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer