Société

Fondation Nana Sinkam Charles : success-story d’une campagne médicale en faveur des populations à Bangou

« Au milieu de tes jours glorieux souviens-toi de la misère de ton peuple ». De cette parole de sagesse tirée des saintes écritures, le Prince Nana Sinkam, Président Fondateur de la FOSIC (Fondation Nana Sinkam Charles), en a fait sienne.

C’est en effet depuis des lustres que ce Professeur émérite s’attelle à soulager les souffrances et apporte le sourire aux populations de Bagou et de ses environs, au travers des œuvres caritatives. La récente CAMPAGNE DE SANTÉ organisée la FOSIC, en partenariat avec l’ASCOVIME (Association de Compétences pour une Vie Meilleure), et le Complexe Médical de Bangou (COMEB), le mercredi 31 août 2022, illustre à suffisance de la grandeur d’âme du patriarche, ainsi que de l’amour qu’il nourrit pour ses frères et sœurs.

Quoi qu’il en soit, et le moins qu’on puisse dire de cette campagne de santé qui a eu pour cadre le Complexe Médical de Bangou, c’est qu’en plus du personnel d’appui et de sécurité, pas moins de 50 professionnels de la médecine conventionnelle ont été mobilisés pour la circonstance. Parmi eux, des médecins spécialistes dans divers domaines de la santé. Les explications de Paul Blaise Tinang, membres de la FOSIC, et coordonnateur de ladite campagne : « Aujourd’hui nous nous retrouvons au Complexe Médical de Bangou à la demande de la Fondation Sinkam Charles en partenariat avec ASCOVIME, et le Complexe Médical de Bangou, pour organiser cette campagne de santé qui regroupe des spécialités suivantes : gynécologie, ophtalmologie, kinésithérapie, chirurgie, examen de laboratoire, consultation générale, échographie. C’est une initiative de la Fondation Nana Sinkam Charles, dont l’objectif est de venir au secours, en aide à la population de Bangou et de ses environs ».

En fin de compte, près d’un millier de patients présents à ce rendez-vous, ont bénéficié des soins et médicaments gratuitement offerts par la Fondation Nana Sinkam Charles. En mi-journée l’on en était déjà à plus de 500 personnes consultées, comme l’affirme le Dr Onana, Ophtalmologue : « Nous avons consulté entre 500 et 600 malades. Mais on n’a pas encore clôturé la campagne, puisque ASCOVIME a pour crédo de s’occuper du premier jusqu’au dernier malade. Dons nous avons encore au moins pour 5 à 6 heures de temps ici ». Il est à mentionner que les personnes consultées venaient aussi bien de Bangou que des localités environnantes (Bandjoun, Bafang, Batchingou etc.). Quelques-uns ont exprimé leurs sentiments à la fin de leur prise en charge : « je suis Mme Menoutou, je vis à Bafoussam, mon mari est Bouda, je suis Dschang. J’ai compris qu’il y avait une campagne médicale ici à Bangou, ça fait deux semaines. Mon mari a demandé que je vienne pour consulter l’enfant. Vraiment merci beaucoup pour Monsieur Nana Sinkam, de nous aider chaque année. Deux fois par an ce n’est pas petit. J’ai passé deux semaines ici à Bangou pour attendre la campagne… » ;

« Je m’appelle Mme Fandjo Micheline, je suis venu pour cette campagne voire le kiné par rapport à mes problèmes de genoux et des membres supérieurs également. J’ai été bien reçu, ils m’ont fait un massage qui m’a beaucoup soulagé. Ils m’ont également éduqué dans le sens de me lever du lit, ce que je ne connaissais pas… Je remercie grandement le Professeur, Papa Tchuipou Nana Sinkam, que Dieu lui donne davantage, parce qu’il ne vit pas pour lui, il vit pour nous les pauvres, pour nous autres, population soucieuse qui a besoin de lui. Il est comme un envoyé de Dieu à Bangou… Je ne suis pas venu seule, je suis venu avec des gens sortant de Bandjoun parce que je travaille là-bas… »

À écouter les uns et les autres, la satisfaction était au comble, lors de cette journée médicale qui en réalité n’en était pas une, puisque les soins ont continué toute la nuit et le lendemain pour certains cas. Cerise sur le gâteau le coordonnateur au nom du Prince Nana Sinkam, a fait savoir que les Journées Médicales reprendront de plus belle, après une interruption due aux facteurs exogènes tels que la Covid-19. Ainsi le rendez-vous est pris le 16 et 17 décembre prochain. Cette fois-ci la prise en charge des patients se fera au siège de la Fondation Sinkam Charles.

Lire aussi
Prévention routière et Covid-19 à l’Ouest : la gendarmerie nationale fait d’une pierre deux coups

Comment terminer sans faire allusion au le Dr Georges Bwelle fondateur de l’ASCOVIME, partenaire de la FOSIC, qui nous a édifié sur son association : « l’ASCOVIME est une association camerounaise qui se bat chaque jour surtout les week-end dans les villages, pour réduire les inégalités en santé et éducation, en essayant de faire des campagnes de santé, pour apporter des soins de santé spécialisés aux populations qui vivent dans les villages et qui n’y ont pas accès tout le temps, et aussi en essayant d’apporter aux enseignants et au enfants du matériel didactique pour leurs épanouissement… Et c’est dans cette optique que notre père le Prince Nana Sinkam Charles m’a toujours invité à venir faire des campagnes de santé à Bangou, donc je me sens chez moi ici… ».

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page