Société

Festival National du Ndop : la ville de Bafoussam accueillera la seconde édition

Portée par l’entreprise KOTCHINK CONSULTINK SARL, La deuxième édition du Festival National Ndop, Dérivés et Accessoires (FENDA) se tiendra à Bafoussam du 16 au 20 novembre 2022, sous le triple parrainage du Ministère des Arts et de la Culture (MINAC), Ministère du Tourisme et des Loisirs (MINTOUL), et du Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie et de l’Artisanat (MINPMEESA). Cette année le thème retenu est : « le Ndop comme tissu de révélation de l’histoire et de la culture africaine »

Le Ndop, faut-il le mentionner, est le tissu traditionnel le plus riche en significations dans la région des Grassfields. Utilisé depuis toujours comme marque d’agrégation au sein de cette communauté, le Ndop est le vêtement rituel par excellence des sociétés secrètes. Ce tissu porteur de symboles de la science ethnologique mythique et mystique du peuple Grassfield s’utilise à plusieurs niveaux de la vie d’un homme. Selon la promotrice du FENDA, Mipo Tchinkou Edith Flaure, « L’objectif du FENDA est de redonner au Ndop (Ndap, Njap, Ndekon, Ntiéya, Nkueh…), tissu emblématique, spirituel, rituel et cosmogonique-patrimoine national-, ses lettres de noblesse ! Dans le contexte de mondialisation que nous vivons aujourd’hui plongé dans une myriade de plateformes artistico-culturelles, chaque peuple se doit de veiller à la valorisation de ses biens patrimoniaux en assurant sa promotion, sa sauvegarde et en conservant son côté sacré. C’est ce que nous faisons de cet élément ésotérique qui fait son charme et son unicité dans la diversité culturelle mondiale… »

La deuxième édition du FENDA s’annonce avec beaucoup d’innovation, à en croire la promotrice : « Nous sommes en train de travailler avec le Ministère du Tourisme et des Loisirs pour établir un circuit touristique allant de la forêt sacrée du Palais royal Batoufam jusqu’au village du festival, en passant par des sites marquants de la valorisation du patrimoine culturel. A cette occasion, nos frères Baka seront de la partie pour le renforcement de la forêt sacrée de Batoufam, ce qui sera un point de départ pour la revitalisation des forêts de la Région de l’Ouest en général. Nous avons également lancé un concours textile qui vise à valoriser le Ndop sans le désacraliser. Pour ce concours, nous avons déjà au compteur douze (12) candidats »

Au menu,on aura droit à des conférences. Un appel à contribution est lancé à l’endroit des spécialistes du domaine culturel et patrimonial à cet effet. Il y aura également des travaux en atelier. Ils débuteront une semaine avant le début du festival (les artisans viendront de l’Extrême-Nord, du Nord et de l’Ouest pour former les participants dans le processus de fabrication du Ndop). Certains invités spéciaux pourront venir du Nigéria et du Burkina Faso pour le partage d’expérience. « De ce fait, il serait intéressant pour chaque Chefferie d’envoyer au moins deux (02) professionnels pour la formation, l’objectif étant de ré institutionnaliser et restaurer les ateliers dans les cours royales. » : dixit la promotrice. Ce festival donnera également lieu aux défilé de mode ; concours de beauté ; appel à projets ; concours textile FENDA. Ce sera aussi l’occasion de décerner des prix spéciaux FENDA.

Lire aussi
Cameroun : Panique au quartier Nkoabang à Yaoundé
Festival National du Ndop

Près de 8 000 personnes sont attendu au village du festival FENDA ( Parc de loisirs de Bafoussam), avec notamment le Ministre des Arts et de la Culture et sa suite ; le Ministre du Tourisme et des Loisirs et sa suite ; le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie et de l’Artisanat et sa suite ; le Gouverneur de la Région de l’Ouest et sa suite ; le Président du Conseil Régional de la Région de l’Ouest et sa suite ; les Lamidos de la zone septentrionale, zone première dans le processus de fabrication du tissu Ndop ; les Dépositaires des traditions…

Lire aussi
Cameroun - Présomption d’innocence: Présentés comme coupables avant d’être jugés

Comme on dit chez-nous, « une seule main ne peut attacher un paquet. » C’est pourquoi, les organisateurs du Festival Ndop qui manifestement ont besoin d’être soutenue, invitent toutes les âmes de bonne volonté, les organisations et autres, à se joindre à eux pour la réalisation de ce projet né de la volonté et de la passion de l’association Kontchink et soutenu par d’autres associations amoureuses de la culture, pour la sauvegarde du Ndop et accessoires, pour une valorisation conséquente au Cameroun et à l’international.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page