FECAFOOT : Le maintien de Conceiçao en question

Conceiçao

Le président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Samuel Eto’o Fils, doit se prononcer sur le cas du sélectionneur national de l’équipe nationale du Cameroun dans les prochaines 72 heures.

« Un délai de 72 heures a été donné au président de la Fécafoot pour prendre une décision concernant l’avenir de monsieur Antonio Conceiçao, comme sélectionneur national des Lions Indomptables du Cameroun ». C’est l’une des résolutions de la deuxième réunion du Comité exécutif de la Fécafoot, tenue hier à Limbé, qui embrase la scène sportive depuis quelques heures. Cette décision survient au lendemain de la sortie du ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep), Narcisse Mouelle Kombi.

Invité à actualité Hebdo, émission diffusée sur la chaine nationale camerounaise, le ministre, malgré les critiques formulées contre le sélectionneur pour ses choix pendant la Can, est resté solidaire. Pour lui : « L’urgence actuellement c’est la sérénité dans l’unité, dans l’harmonie pour les barrages en Mars prochain. Pour cela, nous avons une équipe qui est en train de monter en puissance… La priorité ce n’est pas de déstabiliser l’équipe en la décapitant. La décapiter, c’est-à-dire, couper la tête de l’entraîneur ».

Une prise de position qui est loin de satisfaire certains supporters des Lions Indomptables. Ils espéraient voir un ancien Lion Indomptable prendre le relai après l’échec de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des nations. D’autres par contre, estiment judicieux de laisser Conceiçao continuer le travail amorcé depuis son arrivé en dépit de quelques errements enregistrés. Dans ce tourbillon, la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), était très attendue car le maintien d’Antonio Conceiçao éloigne d’office Choupo-Moting de la tanière. « Je suis triste et déçu pour ce qui s’est passé. Je respecte toujours les choix du coach, mais il faut aussi respecter les joueurs. J’aime mon pays le Cameroun. J’adore représenter les couleurs du Cameroun. Mais j’ai dit au coach qu’avec lui, ce n’est plus possible pour moi», faisait savoir Éric Maxim Choupo-Moting, à la fin de la petite finale de la Can mettant aux prises le Cameroun au Burkina Faso.

Guibai Gatama Suspendu

Le président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o Fils est face à ses responsabilités. Va-t-il ouvrir un nouveau front entre la Fécafoot et le Minsep en allant à l’encontre de la décision du ministre Narcisse Mouelle Kombi? C’est la question qui fait florès dans les milieux sportifs camerounais.

Au-delà de cette résolution prise par le Comex, on peut également noter : l’adoption des règlements des championnats professionnels Elite One et Elite Two pour le compte de la saison 2021/2022 ; le recrutement au poste de Secrétaire général de la Fécafoot, de Benjamin Didier Banlock. On note également dans ces résolutions prises, la « suspension à titre provisoire pour une période de 3 mois, du membre du Comité exécutif, monsieur Guibai Gatama, délégué de la Ligue régionale de football de l’Extrême-Nord conformément aux dispositions des articles 42 et 43 des statuts de la Fécafoot ».

Eto’o met en garde ses pourfendeurs

« Absent » lors de la première réunion du Comex tenue le 25 décembre 2021, Samuel Eto’o Fils était présent à Limbé. Le président a saisi cette occasion pour mettre en garde certains membres du Comité exécutif. « Comprenez la colère et la déception qui sont les miennes lorsque je constate que les personnes qui partagent ce même espace de travail avec moi choisissent la presse et les réseaux sociaux pour m’attaquer lâchement ». Et d’ajouter : « A quoi sert-il de polluer la presse de ragots de l’extérieur… Il m’est difficile de résister à la tentation de me défendre par tous les moyens légaux pour rétablir mon honneur ». L’occasion était également donnée d’avoir une pensée pour les victimes de la bousculade d’Olembé.

Solière Champlain Paka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *