Sport

FECAFOOT : Le Cameroun va-t-il courir le risque d’une suspension à cause de Semengue?

Il y a quelques semaines, la fédération camerounaise de football déposait le Général Pierre SEMENGUÉ de son poste de Président de la Ligue de football professionnel.

Quelques jours plus tard, le Premier Ministre avait transmis les « hautes instructions du Président de la République » au Comité Exécutif pour s’assurer que le mandat du Général SEMENGUÉ aille à son terme.

Or, en cette matière, la FIFA est intransigeante. La semaine dernière, une correspondance du Secrétaire Général adjoint ALASDAIR Bell, adressée à la FECAFOOT, indique avoir « appris, par diverses sources, que le Ministère des Sports, de la République du Cameroun, aurait entrepris certaines actions à l’égard de la Fédération camerounaise qui s’apparenteraient à des interférences indues dans la gestion autonome de la FECAFOOT contrairement aux articles 14 al 1 let i) et 19 al 1 des Statuts de la FIFA ».

« Si tel était le cas et que la FECAFOOT a été ou est contrainte d’agir suite à des interférences extérieures indues, des sanctions sont susceptibles d’être prononcées par les organes compétents de la FIFA contre son association membre conformément à sa réglementation », indique le secrétaire général adjoint chargé de l’administration.

Voilà où on en est. L’Etat camerounais va-t-il tenir le bras de fer, au risque de voir la FECAFOOT et les équipes nationales suspendues de toutes les activités et toutes les compétitions internationales juste pour sauver le poste du Général ? La balle est dans le camp de l’Etat camerounais et la FIFA est inflexible en cas d’ingérence.

Claude KANA

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer