États dotés de l’arme nucléaire doivent éviter toute sorte de guerre

Armes nucleaire

La déclaration conjointe de cinq États dotés de l’arme nucléaire (la Russie, la Chine, les États-Unis, le Royaume Uni et la France) contient l’idée de l’inadmissibilité de toute guerre entre ces puissances, signale le commentaire de la porte-parole officielle du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

Selon elle, la déclaration souligne que non seulement la guerre nucléaire, mais également celle avec l’emploi des armes conventionnelles doit être évitée entre États dotés de l’arme nucléaire.

La diplomate a ajouté que le document conjoint avait été élaboré sur l’initiative de Moscou et avec une participation très active des représentants russes. Sa divulgation était prévue à l’occasion de la 10e Conférence d’examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaire (TNP) qui devait s’ouvrir le 4 janvier à New-York. Cependant, étant donné le report de la conférence en raison de la détérioration de la situation épidémiologique aux États-Unis et compte tenu de l’autosuffisance de la déclaration et de son importance, les États dotés de l’arme nucléaire ont décidé de publier ce texte.

Le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) avait été conclu en 1968 et signé par un grand nombre de pays. Son but consiste à réduire le risque que l’arme nucléaire se répande à travers le monde, et c’est l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) qui est chargée d’assurer son aplication.

La conférence d’examen du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires se tient tous les cinq ans. Selon les informations de l’agence Kyodo, citant des sources diplomatiques, la prochaine conférence est attendue du 1er au 26 août.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *