Politique

ENAM Gate : le Mouvement 10 millions de Nordistes traîne Joseph Le en justice

Voici une fois de plus de plus un fait qui met à nu le tribalisme d’Etat, et le non-respect des lois et règlements de la République.

En effet le Mouvement 10 millions de Nordistes qui s’est donné pour tâche de coordonner la démarche des candidats originaires des Régions septentrionales (Adamaoua ; Nord ; Extrême-Nord) aux concours de l’Enam 202, a pondu ce jour un communiqué dans lequel il annonce avoir déposé des requêtes aux fins de sursis à exécution des résultats de l’ENAM devant le tribunal administratif du centre.

Dans cette missive, la nébuleuse en l’occurrence le Mouvement 10 millions de Nordistes dont le repli identitaire semble être le socle sur lequel elle prend son appui, dit avoir pris acte de la note d’information de Monsieur le Ministre de la Fonction publique et de la Réforme Administrative publiée dans la nuit du 13 octobre 2020 et le remercie pour l’attention qu’il réserve à cette épineuse question et notamment sur la clarification désormais faite de notre droit légitime à réclamer les 30%, un pourcentage qu’il ne conteste pas.

Lire aussi
Préparatifs des régionaux : Atanga Nji échange à huis-clos avec les chefs traditionnels du Wouri

Toutefois l’Association relève à l’attention du MINFOPRA que « les chiffres avancés dans son communiqué (28%) sur le nombre total des candidats Nordistes admis ne reflètent pas la sincérité du décompte des résultats publiés le 04 octobre 2020 (18%) et en appelle désormais, dans un esprit Républicain, à la Justice pour trancher ces incompréhensions. », avant de conclure de façon lapidaire que, « Le Mouvement 10 millions de Nordistes, après le dépôt d’un grand nombre de « Recours gracieux préalable » hier, annonce le dépôt ce jour devant le Tribunal Administratif du Centre, des Requêtes aux fins de sursis à exécution de toutes les décisions rendues dans le cadre de ces concours. »

Lire aussi
Nouveau gouvernement : Abel Elimby Lobe, Ministre de l’autochtonie, poste créé…

Il faut dire que ce n’est le seul procès pour lequel le Ministre de la Fonction publique et de la Réforme Administrative et ses collaborateurs au banc des accusés devant les juridictions camerounaises, suite à la récente publication des résultats du concours d’entrée à l’ENAM, tout cycle confondu.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page