Empreintes géantes : le Cameroun sur les traces des Nephilim de la Bible ?

Empreintes géante

Des empreintes de pas gigantesques découvertes aux quatre coins du globe relancent le mystère des géants ayant jadis foulé notre Terre. Au Cameroun comme ailleurs, ces trouvailles intriguent et soulèvent une question aussi fascinante que dérangeante : et si les mythiques Nephilim de la Bible avaient réellement existé ?

Des empreintes géantes qui défient l’entendement

Depuis des décennies, des empreintes de pas aux dimensions surhumaines sont mises à jour sur tous les continents, du Cameroun jusqu’en Amérique en passant par l’Europe et l’Asie. Des vestiges si stupéfiants qu’ils ébranlent les certitudes et bousculent notre conception de l’histoire de l’Humanité.

Au Cameroun, ce sont par exemple les mystérieuses empreintes d’Ekom-Nkam dans la Région de l’Ouest qui intriguent et passionnent populations locales et scientifiques. Profondément imprimées dans le basalte, ces traces de pas mesurant jusqu’à 90 cm remettent en cause toutes nos connaissances sur l’évolution humaine.

Et si les écrits anciens disaient vrai sur les géants ?

Ces découvertes troublantes font écho à un motif récurrent dans les textes sacrés et les traditions antiques du monde entier : l’existence de géants vivant parmi les hommes dans des temps reculés. Des récits jadis considérés comme purement mythologiques, mais qui commencent à être reconsidérés sous un jour nouveau.

Dans la Bible notamment, le Livre de la Genèse évoque les énigmatiques Nephilim, une race de géants nés des amours des « fils de Dieu » et des « filles des hommes« . Des êtres décrits comme « les héros d’autrefois, ces hommes si renommés » qui auraient vécu avant et après le Déluge (Genèse 6:4).

Les Nephilim, des « Fils de Dieu » prébibliques ?

Mais qui étaient réellement ces Nephilim, ce mystérieux peuple de géants aux pouvoirs extraordinaires ? Pour certains chercheurs, il pourrait s’agir de descendants d’une civilisation extraterrestre technologiquement avancée, les fameux « Fils de Dieu » ou Anunnaki décrits dans des textes mésopotamiens antérieurs à la Bible.

Une hypothèse partagée par l’auteur et chercheur Zecharia Sitchin, pour qui ces visiteurs d’un autre monde auraient génétiquement modifié l’ADN des hominidés pour créer l’Homme moderne, avant de s’accoupler avec des femmes humaines pour engendrer la race hybride des Nephilim. Un scénario digne de la science-fiction, mais qui expliquerait bien des énigmes archéologiques…

Un débat passionné qui divise la communauté scientifique

Inutile de dire que cette « théorie des anciens astronautes » ne fait pas l’unanimité parmi les scientifiques, loin s’en faut. Nombre d’archéologues et d’historiens la jugent spéculative et bancale, dénonçant une « pseudoscience » sans le moindre fondement sérieux.

Mais ses partisans ne désarment pas pour autant. Pour eux, trop d’indices concordants plaident en faveur d’une présence de géants issus d’ailleurs dans notre lointain passé. Une piste qui mérite d’être creusée selon eux, à l’heure où l’existence d’une vie extraterrestre semble de plus en plus probable. Le débat est loin d’être clos !

Par Alain Tchinda pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *