Economie

Emploi : Une diversité de débouchés pour les réparateurs automobiles

Ce secteur regroupe toutes les activités qui participent à la vie des véhicules.

Le domaine de l’automobile rassemble de nombreux métiers. Chacun ayant une définition et une tâche précise. Au Cameroun, il est encore difficile de faire ce distinguo. De manière générale, l’on parle de mécanicien réparateur. « Il assure l’entretien, la réparation et le réglage des véhicules. Il est le responsable des organiques qui sont le moteur, les boites de vitesses et bien d’autres », explique Daouda Ibrahim.

Nous avons le contrôleur technique qui a pour tâche d’ausculter les véhicules sous tous les angles et de conseiller les conducteurs sur les réparations à effectuer. Nous avons aussi le carrossier peintre et le carrossier réparateur. Le réparateur est chargé d’effectuer le changement des pare-chocs ou de redresser la tôle froissée et le peintre s’occupe de l’aspect visuel du véhicule. Le monteur de pneus, comme son nom l’indique, s’occupe du montage et du démontage des pneus. Il prodigue des conseils aux clients sur la qualité et le choix des pneus. L’électricien automobile « se charge de l’installation et de la maintenance des organes électriques et Gps automobiles », explique Roland Tchuegang. Le graisseur qui est chargé de faire la vidange du véhicule, du nettoyage de la partie moteur. Il s’occupe aussi de la vente des huiles de vidanges. Le régleur de la géométrie s’occupe de la direction aiguilles et de l’équilibrage des roues. Le tapissier, quant à lui est charger de refaire les sièges et les tapis intérieurs du véhicule.

Il est important de noter que les métiers de l’automobile regroupent également l’ensemble des activités ayant trait à la vie d’un véhicule. A cet effet, nous pouvons citer le contrôleur de vente, les ferrailleurs, le secrétaire de garage, les démarcheurs. Avec l’apparition des véhicules hybrides et électriques, nous assistons au développement de nouveaux métiers comme la mécatronique automobile, l’informaticien en électronique automobile, l’ingénieur des métiers de l’automobile, d’où la mécanique assistée par ordinateur.

Dans un article publié dans le magazine économique « Investir au Cameroun de décembre 2020 », l’industrie de l’automobile a connu une grande avancée avec la mise sur pied de ses propres industries de fabrication de véhicules. Cette avancée permettrait de créer près de 4620 emplois et le montant total des investissements est officiellement estimé à 92 milliards de francs cfa.

M.L.Mbena (stg)

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page