Sport

Éliminatoires Can 2022: Les « Mambas » meurent dans la fosse aux Lions

Face à une équipe du Cameroun techniquement et physiquement au top, la sélection nationale du Mozambique a payé cher son déplacement au stade de la Réunification de Douala (1-4). Les poulains de Toni Conceçao conservent la première place du Groupe F.

Domination outrageuse des Lions indomptables sur les « Mambas » du Mozambique ! Les visiteurs n’ont eu droit à aucun traitement de faveur de la part des locaux. Tel un fauve affamé, les quintuples champions d’Afrique se sont jetés sur une proie plutôt facile (et sans défense). Cela faisait bien longtemps qu’on n’avait pas vu un match de la sélection nationale A avec autant de buts inscrits (4). Alors plusieurs fans présageaient une énième rencontre sans relief, insipide ou à un service minimum comme c’est devenu le cas ces quatre dernières années, André Onana et ses camarades ont vraiment surpris.

Résultat des courses, 4 buts contre 1. Une victoire qui prouve le bel état d’esprit et la bonne santé du groupe que prépare Toni Conceçao pour le rendez-vous de 2022 à domicile. Déjà qualifié en tant que pays-hôte, le Cameroun vient de prouver une fois encore que son rang de grande nation du football africain n’est pas une fantaisie. Sans les titulaires habituels comme Michael Ngadeu, Collins Fai ou encore le capitaine Eric Maxim Choupo-Moting resté en Allemagne, les Lions Indomptables ont dominé une partie de la première période sans vraiment trouver la solution à l’image de cette passe dans la surface de Moumi Ngamaleu pour Karl Toko-Ekambi (26e).

Lire aussi
Récompense du Chef de l’État aux héros de 90 : Roger Milla est un égoïste

Les 30 premières minutes sont consacrées à une espèce d’observation et de tentative d’imposer la suprématie dans le jeu. Le Cameroun qui renoue avec la pelouse du stade de la Réunification de Bépanda 22 ans après la dernière rencontre, pousse mais la réussite tarde se montrer. Il faut attendre la 33e minute pour que Vincent Aboubakar ouvre enfin le score mais se fait tacler dans la surface. Le joueur du Besiktas qui a vécu l’enfer des blessures à répétition pendant presque une saison, finit par trouver la faille en déviant de la tête une reprise de volée de Christian Bassogog (37e).

Aboubakar, la renaissance

Le Mozambique, qui n’a pas participé à une phase finale depuis une décennie, invaincu lors des deux premières journées (1 victoire et un nul), rentre aux vestiaires sans avoir vraiment inquiéter les Lions durant les quarante-cinq premières minutes. Il transpire dans le jeu des « Mambas », une mauvaise organisation tactique, du relâchement entre les lignes et une espèce d’aveu d’impuissance qui se dessine à la conclusion des quelques rares offensives menées. Et dès le début de la seconde période, l’intrépide Aboubakar comme transfiguré par son brassard de capitaine, double la mise en profitant d’un ballon qui traîne dans la surface (47e). L’instinct du buteur, le flair d’un bon attaquant, la ruse d’un goléador. L’attaquant formé au Coton sport de Garoua envoie là un message à ceux qui ont proclamé sa fin. Abou is back !

Lire aussi
New Star lance un recrutement massif de joueurs : cette décision fait suite à sa réhabilitation en Elite One par le TAS

Dix minutes plus tard, Zambo Anguissa triple la mise sur corner joliment tiré par Ngamaleu. (3-0). Emportés par l’euphorie de cette domination, les poulains de Conceçao lâchent prise et le Mozambique finit par réduire le score grâce à un ballon lobé de Kamo-Kamo Cumbane à la 74e minute. Onana filme le cuir qui va se loger dans ses buts. Le festival des Lions n’est pas finit puisque Clinton Njie rentré en jeu quelques minutes plus tôt, vient saler l’addition. D’une frappe du droit juste à l’extérieur de la surface, le sociétaire du Dynamo Moscou remet les pendules à l’heure (80e). Avec cette défaite, les « Mambas » qui espéraient réduire encore l’écart, sont tétanisés. Le score restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final. Le Cameroun détrône son adversaire du jour en tête de sa poule. Dans l’autre rencontre du groupe, le Cap Vert visait une première victoire face au Rwanda après ses deux nuls lors des deux premières journées. Les deux nations n’ont pas réussi à se départager et la rencontre s’est terminée par un nul (0-0). Match retour pour les Lions le 16 novembre prochain à Maputo.

Christian TCHAPMI

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page