Société

Éducation : le lancement de la rentrée scolaire 2020-2021 a lieu ce jour

La rentrée scolaire arrive à pas de géant, mais sur terrain, le moral des parents n’est pas au beau fixe.

La rentrée scolaire 2020-2021 est sur les rails, le lancement a lieu aujourd’hui, par les soins de la Ministre de l’Enseignement Secondaire Pauline Nalova Lyonga. Cependant sur le terrain, les parents se déploient à assurer une année scolaire à leurs progénitures. Entre choix d’établissement, inscription et achat des fournitures scolaires, c’est le branle-bas, à l’approche du kick-off du 05 octobre prochain. Il est à rappeler que l’une des innovations de cette année est que les cours se feront en deux temps en raison de la pandémie à coronavirus.

À quelques jours du retour des élèves et étudiants à l’école, les parents qui font du commerce réfléchissent sur comment faire pour assurer inscription et achat de manuels scolaires aux apprenants. Voici les propos de quelques-uns rencontrés dans la ville de Yaoundé. Marius Deffo libraire : « j’ai mes clients qui m’appelle tantôt pour me demander, Monsieur le libraire, on a appris que la rentrée a été renvoyée, il y a des rumeurs et les gens ne savent pas si la rentrée sera effective le 05 octobre, et plus il y a l’atmosphère politique. Aujourd’hui vu toutes ces choses, c’est comme un jour férié et ça fait un peu peur. » En tant que parent, il craint pour la rentrée scolaire de ses enfants.

Lire aussi
Aéroport International de Douala : 18 kg de méthamphétamine retrouvé en possession d’un voyageur

Les ventes se déroulent timidement, mais d’où sortira donc l’argent pour l’inscription et l’achat des fournitures scolaires ? Bachirou qui s’est pour la circonstance converti en vendeur de chaussures pour enfant regrette déjà : « ça ne donne pas ! les parents n’ont pas assez de moyens. On prend les chaussures à Mokolo, très tôt le matin, on revient avec ça ici, on les lave, on les nettoie et on les installe. Malgré ça, les parents n’achètent pas… »

Les commerçants qui se plaignent à quelques jours de la rentrée scolaire, pointe également du doigt la crise sanitaire à Covid-19.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page