AfriquePolitique

Différend frontalier entre Yaoundé et Malabo : Tout est bien qui finit bien !

Le linge sale s’est lavé en famille pourra-t-on dire, à l’issue de la réunion de concertation tenue la semaine dernière à Yaoundé entre le Cameroun et la Guinée Equatoriale aux fins de trouver une solution aux tension à la frontière des deux pays.

À l’initiative des Présidents camerounais Paul Biya et Equato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, une réunion de concertation relatif aux tensions qui subsistent à la frontière Cameroun- Guinée Equatoriale, s’est tenu à Yaoundé du 29 au 30 juin dernier. Pour mémoire il faut souligner à grand trait que depuis que la Guinée s’est engagé dans la construction d’un mur de séparation avec le Cameroun, les relations entre Yaoundé et Malabo ne sont pas des plus sereines. Il faut aussi ajouter que le pays de Teodoro Obiang Nguema devenu du jour au lendemain pays producteur de pétrole ne s’est jamais conformé aux résolutions de la CEMAC dont elle est au même titre que le Cameroun membre.

Parmi ces résolutions, figure en bonne place la libre circulation des biens et des personnes. De manière récurrente, il est établi que les camerounais vivant en République Equato-Guinéenne sont très souvent victime des exactions de toute part. Il en est de même pour les hommes d’affaire et opérateurs économique qui sollicitent la Guinée Equatoriale, pour écouler leurs produits. Eût égard à ce qui précède, il va sans dire que, même rien à proprement dit n’a filtré des travaux de cette réunion de concertation entre les ministres de la défense du Cameroun et de Guinée Equatoriale, que le débat tournait autour des questions sus-évoquées.

Lire aussi
Cameroun - Paul BIYA : Un président codé

Revenant sur les travaux de cette concertation, que le communique officiel du Ministre Délégué à la Défense du Cameroun Joseph Beti Assomo qualifie de rencontre bilatérale sur les modalités de collaboration et d’action sécuritaire communes à la frontière entre les deux pays, il faut dire qu’ils se sont ouvert à huis clos entre les experts de la défense des deux pays, et ce sont poursuivi le lendemain avec les chefs d’état-major des armées. C’est avec la rencontre et les échanges entre les deux Ministres de la défense que les travaux ont pris fin le mardi 30 juin. Cependant le mercredi suivant a été aussi marqué par un temps fort, à l’aéroport de Nsimalen, avant le départ de la délégation guinéenne.

En effet, les Ministres des deux pays ont fait un point de presse dans la salle d’honneur de l’aéroport en présence des Chefs d’état majors et des généraux des deux pays. Au cour de celui-ci, Joseph Beti Assomo fera savoir à la presse que cette assise de Yaoundé « à largement atteint ses objectifs », avant d’ajouter « qu’il était question comme vous le savez de dissiper le semblant de nuage qu’il y avait dans le ciel de nos relations au niveau de nos frontières. Je puis vous dire que ces nuages sont entièrement dissipés. Le travail que nous allons faire maintenant sous la très haute autorité de nos deux Chefs d’Etat son Excellence Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, et le Président Paul Biya, sera de conforter et de consolider les acquis de cette réunion historique ».

Manifestement Yaoundé et Malabo ont pu accorder leur violon sur le différend frontalier qui les opposent, et certainement dissiper la frayeur qui s’annonçait de part et d’autre. Pour s’en convaincre il n’y avait qu’à voir la mine que les membres de la délégation guinéenne affichaient à l’aéroport de Nsimalen, au moment des adieux. En plus de nombreux cadeaux reçus des officiels camerounais ceux n’ont pas oubliés de de faire des emplettes. Comme quoi le Cameroun c’est le Cameroun.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page