Des pays européens sont confiants de pouvoir revenir aux termes du PAGC (déclaration)

PAGC

Le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne sont confiants de pouvoir créer les conditions permettant de revenir aux termes du Plan d’action global commun (PAGC) et de faire revenir les États-Unis à l’accord. C’est ce qu’on peut lire dans la déclaration des pays envoyée à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

« Nous reviendrons à Vienne pour négocier et reprendre les discussions dès le moment où elles se sont arrêtées en juin. Nous sommes convaincus qu’il est possible de convenir et de mettre en œuvre des mesures qui permettront à l’Iran de respecter les termes du PAGC et feront revenir les États-Unis à l’accord. Nous estimons qu’il est dans l’intérêt de tous les pays de le faire rapidement« , est-il indiqué.

Les États se sont dits également préoccupés par ce que l’Iran possédait de combustible nucléaire suffisant pour produire plus d’un explosif nucléaire.

Le PAGC a été signé en 2015 entre l’Iran, les cinq États membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu et l’Allemagne pour régler la crise liée au programme nucléaire de Téhéran. L’ancien président américain Donald Trump a pris la décision en 2018 de se retirer de l’accord. Joe Biden a noté à plusieurs reprises sa volonté de ramener les États-Unis dans le PAGC. Un groupe de pays, dont la Russie, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Chine, les États-Unis et la France, négocient avec l’Iran pour relancer l’accord sous sa forme initiale depuis avril.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *