Denis Emilien Atangana : « Ramener l’âge électoral à 18 ans au Cameroun » - 237online.com
Politique

Denis Emilien Atangana : « Ramener l’âge électoral à 18 ans au Cameroun »

Le président du Front des démocrates camerounais milite pour la révision de la loi régissant les élections au Cameroun.

Qui a intérêt à ce que les jeunes ne votent pas au Cameroun à partir de 18 ans ?

Merci beaucoup pour cette opportunité accordée au Front des démocrates camerounais (Fdc) dans le cadre de la semaine de la jeunesse. Il faut ramener cet âge à 18 ans pour donner la possibilité aux jeunes de 18 ans pénalement responsables de voter le député et le Président de la République qui sont à l’origine de l’initiative, de la législation et de la promulgation des lois. Si on peut travailler à la fonction publique à 18 ans, cela signifie qu’on est assez mature pour non seulement choisir les gouvernants mais aussi se faire élire comme député ou conseiller municipal. Le Fdc propose que l’âge de vote soit ramené de 20 ans à 18 ans. Aussi que l’âge de pouvoir être candidat aux municipales et législatives soit aussi ramener de 23 ans à 18 ans.

Lors de vos descentes sur le terrain, que vous disent les jeunes sur la question de l’âge électoral ?

Depuis la fin de l’élection présidentielle, nous sommes sur le terrain pour asseoir notre base, faire connaître notre idéologie sociale-démocrate.
Beaucoup de nos militants sont pour la refonte du code électoral pour des raisons que j’ai évoqué haut. Il y a aussi la question des cautions
électorales pour les municipales et législatives qui troublent les populations. Dans le contexte actuel marqué par la précarité, demander à un jeune de débourser une caution de 1 million pour se faire élire député ou 50 mille pour se faire élire conseiller municipal est une tâche difficile. Vivement que les pouvoirs publics engagent un large débat pour la réforme du code électoral.

Comment votre parti compte-t-il faire bouger les lignes et ramener l’âge électoral de 20 à 18 ans?

Nous sommes dans la phase du plaidoyer auprès des pouvoirs publics pour la réforme du code électoral. Nous invitons les forces progressistes à se
mettre ensemble pour la réforme du code électoral.

Commenter avec facebook

Source
Propos recueillis par Solière Champlain Paka
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer