Politique

Décentralisation : les jeunes entrent dans le processus à travers la mise en place des CMJ et CRJ

Au lendemain de du lancement de la 55ème édition de la Fête de la Jeunesse à Méri, une réunion de concertation relative à la mise en place des Conseils Municipaux Jeunes (CMJ) et Conseils Régionaux Jeunes (CRJ) a eu lieu au Cercle Municipal de la ville de Maroua le 2 février, sous la conduite effective du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique Mounouna Foutsou.

On a alors appris de ce dernier que l’initiative de mise en place des CMJ et CRJ vise la promotion de la participation volontaire et citoyenne des jeunes au développement local. Ceci, par l’éveil des consciences, le développement d’une citoyenneté active et d’un leadership local jeune et le renforcement du dialogue et l’exploitation des opportunités d’une action conjointe avec la jeunesse. Par ailleurs, la mise en place des CMJ et CRJ « s’inscrit en droite ligne des initiatives gouvernementales destinées à soutenir, à densifier et à capitaliser la participation citoyenne des jeunes aux affaires publiques locales, gage du dialogue intergénérationnel, de paix sociale et de formation de la future génération des leaders de notre pays ».

Concrètement, il s’agit d’un dispositif de mobilisation, d’accueil, d’encadrement et d’action des jeunes âgés de 15 à 34 ans qui s’engagent volontairement dans un parcours initiatique d’une année auprès d’une municipalité ou d’une région, afin de donner de leur temps, d’apporter leur participation et d’acquérir ou de valoriser des connaissances et des compétences en matière d’action publique appliquée au développement local.

Lire aussi
Cameroun: Les chefs traditionnels durcissent le ton contre le régime

La finalité visée par cette initiative est l’éveil des consciences des jeunes et la construction d’une citoyenneté active en chacun ; Le développement d’un leadership jeune local à impact positif de longue durée sur la communauté ; Le renforcement du dialogue et de la confiance intergénérationnelle ; L’amélioration de la participation de la jeunesse à la réflexion et à l’action publique locale, entre autre.

Le MINJEC au cours de son propos introductif a souligné que la bonne implémentation des CMJ et CRJ, fera émerger à terme, une nouvelle génération de citoyennes et citoyens bien informés, imprégnés à l’action publique locale, capables de donner volontairement de leur temps, de leur énergie et de leurs compétences et ouverts aux nombreux débouchés qu’offre la décentralisation.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page