Société

Crise anglophone : plus de 200 villages brûlés dans le Nord-ouest et le Sud-ouest

Le décompte est fait par le Centre for Human Rights and Democracy in Africa dans un récent rapport.

Entre 2017 et 2019, 206 villages ont été brûlés dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun. C’est ce que rapporte le Centre for Human Rights and Democracy in Africa (CHRDA), dans un rapport récemment rendu public.

Dans ce décompte, l’Ong rapporte que dans la région du Nord-ouest, 107 villages ont été réduits en cendres, pour 99 villages dans la région du Sud-ouest.

Dans ces chiffres, l’on note que 134 villages ont été « sévèrement affectés », autrement dit une destruction complète du village. 57 villages ont été partiellement affectés avec incendie de maison et destruction de bien ; et 15 ont connu des dommages encore moindres.

Lire aussi
Cameroun: Les séparatistes annoncent une semaine de villes mortes

Depuis 2017, les régions anglophones se sont soulevées contre le pouvoir central dans ce qui s’est transformé en guerre civile entre militaires et indépendantistes armés. L’armée est régulièrement accusée de pratiquer la tactique de la terre brulée en incendiant des villages soupçonnés d’abriter des hommes armés. Le conflit a déjà fait près de 2000 morts.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer