Politique

Crise anglophone: Le Canada disposé à aider le Cameroun dans la recherche d’une solution interne

C’est le message passé à Paul Biya par Nathalie O’Neil, Haut-Commissaire du Canada au Cameroun, arrivée en fin de séjour.

Nathalie O’Neil, Haut-Commissaire du Canada au Cameroun, a indiqué ce 24 juillet 2019, que son pays est prêt à accompagner le Cameroun dans la recherche des solutions internes à la crise en cours dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

«Nous avons parlé de la situation qui prévaut en ce moment dans les régions anglophones du Cameroun. Et le Président le sait très bien, je lui ai répété que le Canada, si on peut lui être utile, nous serons toujours heureux de l’appuyer dans la recherche de solutions camerounaises à ce problème», a déclaré la diplomate canadienne au terme d’un entretien avec Paul Biya au palais de l’Unité.

Lire aussi
Cameroun: Les chefs traditionnels durcissent le ton contre le régime

Ottawa, à travers cette sortie, rejoint la Suisse, qui pense que la solution à la crise anglophone doit être camerouno-camerounaise.

Mme O’Neil, arrivée en fin de séjour après deux années passées en terre camerounaise, est venue dire ses adieux au Président de la République.

Elle en a profité pour revisiter avec le Chef de l’Etat, les axes de la coopération de 50 ans entre le Cameroun et le Canada, notamment l’économie, la politique et la culture. Ce dernier volet a occupé une bonne partie des près de 60 minutes de l’audience.

«Nous avons beaucoup parlé de bilinguisme et de multiculturalisme. Le Canada est un pays qui partage les mêmes langues officielles que le Cameroun (anglais et Français). Depuis que je suis arrivée, nous avons beaucoup travaillé sur ce dossier-là avec la Commission (camerounaise du bilingue et du multiculturalisme) et avec d’autres partenaires», a ajouté la diplomate.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page