Société

Covid-business : Manaouda Malachie éventre les caisses de l’État

L’acquisition de 25 ambulances pour un montant mirobolant de 7 milliards de francs CFA, fait perdre le sommeil aux pauvres camerounais.

Le jeune Ministre de la fratrie gouvernementale en charge de la santé, vient de franchir le rubicond de la forfaiture, sous le fallacieux prétexte d’accroître la capacité de riposte contre la Covid-19. Alors que les uns et les autres espéraient enfin une solution endogène pour faire face à la résurgence de la pandémie, le Docteur Manaouda Malachie n’a pas trouvé mieux que de doter le Cameroun de 25 autres ambulances.

D’après les informations puisées à bonne source, le Ministre de la santé publique Manaouda MALACHIE a réceptionné le 26 février dernier à Douala 10 premières ambulances sur 25 attendues. Le lot de 15 autres ambulances sera bientôt réceptionné pour porter le nombre à 25, selon les engagements pris par les différentes parties prenantes que sont le Cameroun, la Banque Islamique de Développement, bailleur de fonds de ces acquisitions et le PNUD, agence d’exécution du projet, pour un montant global d’un peu plus de 7 milliards de FCFA.

Lire aussi
Cameroun - Kribi: Un enseignant tué, trois suspects interpellés

Le comble de la forfaiture et de l’ignominie c’est le montant débloqué pour l’acquisition de ses engins. C’est là où le bât blesse ! les camerounais qui pour la grande majorité tirent le diable par la queue ne comprennent pas comment 25 ambulances fussent-elles ultra médicalisées, puisse coûter la rondelette somme de 7 milliards de nos francs, soit environ 280 millions l’unité. Alors que dans le même temps et pour la même cause, au Sénégal, pour ne citer que cet exemple, 162 ambulances plus 4 mobiles d’intervention ont valu seulement 8 milliards de francs CFA aux pouvoirs public.

Cette opération a beau être financée par les bailleurs de fond, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’un emprunt qui vient grossir la dette extérieure du Cameroun, déjà évaluée à près de 5 000 milliards. Les congénères de Malachie sont d’autant plus exaspérés qu’ils sont convaincus qu’il s’agit-là de l’arnaque, d’une histoire de rétro commission qui semble être la chose la mieux partagée au sein du gouvernement camerounais. Mais tout compte fait, il n’est pas à plaindre, car le crépuscule est tombé et c’est tout le monde qui veut s’en mettre plein les poches avant qu’il ne soit trop tard. On l’a vu avec les routes, les stades et même les ordinateurs PB…

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page