Société

Covid-19: Le Cameroun renforce la surveillance dans les aéroports

En plus du résultat du test négatif valide, les voyageurs en provenance des pays où il y a une flambée de cas de Covid-19 actuellement, doivent également faire un test obligatoire dans les aéroports internationaux de Douala et Yaoundé.

La pandémie à coronavirus continue de semer la pagaille dans les quatre coins du monde. Depuis son apparition en décembre 2019 en Chine et l’importation du premier cas au Cameroun le 06 mars 2020, le coronavirus a contraint le gouvernement à adopter des mesures pour limiter la circulation du virus sur l’ensemble du territoire national. Parmi ces mesures, figurait la fermeture des entrées aériennes et terrestres du pays. Les aéroports sont devenus inopérants et il était devenu impossible de traverser les frontières nationales. Mais en fonction de l’évolution de la lutte contre la pandémie et du niveau devenu constant de la courbe de contamination, les voyages internationaux ont été à nouveau autorisés par le gouvernement. Seulement, les voyageurs devaient remplir un certain nombre de conditions. Parmi celles-ci, la présentation par tout passager (à l’embarquement et au débarquement) d’un test négatif au coronavirus datant de moins de 3 jours. Cependant, considérant la flambée de cas positifs au Covid-19 dans plusieurs pays étrangers à l’instar de la France, des États-Unis d’Amérique, de l’Espagne et de l’Italie, le ministre de la Santé publique a décidé d’ajuster le protocole de surveillance dans les aéroports du Cameroun.

Dans un communiqué de presse publié le 29 octobre dernier, le Dr Manaouda Malachie, porte à l’attention de l’opinion publique et des voyageurs en particulier, que dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du Covid-19 au Cameroun, et notamment en matière de protection de l’espace territorial camerounais d’une éventuelle importation de nouveaux cas, outre les mesures déjà en vigueur, notamment l’exigence d’un test Pcr négatif valide au débarquement dans les aéroports internationaux du Cameroun, de nouvelles orientations ont été données aux divers acteurs, conformément aux très hautes instructions du président de la République. A ce titre, il informe les voyageurs en provenance des pays dans lesquels le nouveau coronavirus circule activement, qualifiés de zone rouge, qu’à compter du 29 octobre 2020, ils devront impérativement se soumettre au test de dépistage du Covid-19 dans les aéroports de Yaoundé et de Douala. « D’ores et déjà des dispositions sont prises dans ces différentes plateformes aéroportuaires pour assurer le dépistage de l’ensemble de ces passagers, mais aussi la fluidité du processus et le respect des mesures de distanciation physique pendant l’opération », précise-t-il.

Cas d’alerte

De même, le ministre de la Santé publique indique que « tous les passagers diagnostiqués positifs au débarquement dans nos aéroports, seront immédiatement soumis au protocole de soins dûment validé par le Conseil scientifique des urgences de santé publique ». Il a par ailleurs rappelé à l’ensemble des camerounais, la nécessité de respecter les mesures de lutte contre la propagation du Covid-19, notamment le port systématique du masque, le respect de la distanciation physique, le lavage des mains avec de l’eau coulante et du savon ou avec une solution hydro-alcoolique. Dans le même sillage, il informe que pour tout besoin d’information ou en cas d’alerte, le Centre d’appel dédié à la riposte contre le Covid-19 et accessible au 1510, reste ouvert. En rappel, la situation épidémiologique nationale actualisée au soir du 03 novembre dernier montre que le Cameroun est déjà à 22 103 cas positifs, 429 décès, 21 151 rémissions, soit 523 cas actifs.

Rostand tCHAMI

Please follow and like us:
8k
fb-share-icon13589
251k
Pin Share20
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Twitter251k
Facebook14k
RSS15k
Follow by Email8k