Actualité

Covid-19: le Cameroun a franchi la barre des 25 000 cas positifs

Rendu au dixième mois de la riposte contre le Covid-19, le Cameroun a franchi la barre des 25 000 cas positifs et bien que les résultats enregistrés soient confortables (un taux de guérison de 95% et un taux de létalité de 1,7%), de nouveaux foyers de contamination sont confirmés en milieu scolaire dans les régions du Littoral et de l’Ouest.

Au cours de son point de presse journalier sur la situation de la pandémie dans le pays, Dr Georges Alain Etoundi Mballa, directeur de la Lutte contre la maladie, les épidémies et les pandémies au Minsanté a fait le constat d’un relâchement des mesures barrières par les populations. « Depuis la reprise de la vie socio-économique, nous déplorons la non-observance, la très faible pratique des gestes barrières par les populations dans les lieux publics. Ce qui laisse penser que l’épidémie de Covid-19 est finie », a déploré le responsable du Minsanté. D’après lui, dans les marchés, les taxis, les lieux de travail ou les lieux de culte, c’est à peine si les personnes portent le masque, respectent la distanciation physique ou se lavent régulièrement les mains.

Pourtant l’augmentation du nombre de cas positifs, du nombre de cas actifs, constatée depuis quelques mois est la preuve que le Covid-19 sévit toujours dans notre pays. Cette situation déplorable qui n’est pas surprenante se justifie par les interactions sociales, les contacts humains qui sont accrus en cette période. De plus, elle risque de s’aggraver avec les fêtes de fin d’année, a prévenu le Dr Etoundi Mballa. La prévention étant l’arme principale contre le nouveau coronavirus, l’expert a saisi l’opportunité pour exhorter les Camerounais à être plus prudents, solidaires et plus responsables au quotidien afin de limiter la propagation du virus au sein de nos communautés. Ainsi que de limiter l’augmentation du nombre de cas confirmés « De plus, si vous présentez des symptômes similaires à ceux du Covid-19 tels que fatigue, fièvre, toux, nez qui coule, nous vous encourageons à vous faire tester et traiter gratuitement », a-t-il conseillé. En cette période festive, le Dr Etoundi Mballa appelle les populations à continuer à adopter des comportements et attitudes adaptés au quotidien. Et ce, afin d’éviter l’apparition de nouvelles vagues de contamination dans le pays. Ce qui pourrait être préjudiciable. Il faut donc persévérer dans le respect des mesures barrières mises en place par le gouvernement et l’OMS.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page