Société

Cameroun: Consultations gratuites à l’hôpital Laquintinie de Douala

Une campagne lancée hier court jusqu’au 17 décembre prochain.

Ambiance particulière hier, 14 décembre, à l’hôpital Laquintinie de Douala. Pour la semaine qu’il se consacre à lui-même, l’établissement organise une campagne de consultations gratuites dans des diverses spécialités. Cardiologie, oncologie, gastroentérologie, pneumologie, néphrologie, rhumatologie, infectiologie, rhumatologie, diabétologie. Mais aussi traumatologie, neurochirurgie, virologie, ophtalmologie, pédiatrie, chirurgie digestive, etc. Occasion trop belle pour les populations, qui ont pris d’assaut les espaces dédiés. Dès l’entrée de l’hôpital à droite, une tente pour la gynécologie accueille les nombreuses femmes venues pour la circonstance. L’organisation mise en place permet de recevoir et orienter efficacement les patientes. Pas de bousculade, l’écoute et la consultation sont de mise. « Quand une patiente arrive, nous l’enregistrons, prenons ses paramètres et la dirigeons vers un médecin pour la consultation », déclare une infirmière occupée à orienter une malade. De l’autre côté de la cour, celles qui n’ont pu avoir une place sous la tente attendent leur tour.

Plus loin, le Pr. Calixte Rodolphe Kuate Teugeu est à la coordination. Il répond aux doléances de ses collaborateurs et à quelques récriminations des malades. Il donne un stéthoscope ici, se lève pour accompagner une patiente désorientée, là… « Après une mise en place un peu poussive ce matin, ça va beaucoup mieux. Nous maîtrisons l’organisation malgré le désordre des patients qui ne veulent pas respecter l’ordre d’arrivée. Pas de problème particulier jusque-là. Les journées sont lancées, nous demandons aux populations de venir, nous sommes à leur disposition et tout est mis en œuvre pour leur bon accueil », rassure-t-il, pratiquement encerclé de collaborateurs au chevet de patients. Ces derniers n’ont pas les mots pour dire leur gratitude. « Dès que j’ai reçu la nouvelle, je suis accourue. Je me suis fait consulter et conseiller par le médecin. Je pars d’ici satisfaite », affirme une patiente en gynécologie. Une autre qui sort de chez l’ophtalmologue ajoute, pince-sans-rire : «Si on pouvait aussi nous offrir aussi quelques produits, vraiment ce serait bien ».

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page